Combien gagnent les élus de Courbevoie ?

Article mis à jour le 12/09/2014 avec les vrais chiffres de la communauté d’agglomération

Quelques jours après l’élection municipale 2014 qui a vu Jacques Kossowski réélu maire de Courbevoie à une large majorité, je me suis interrogé sur ce que gagnent vraiment nos élus. Vaut-il mieux jouer au tac o tac ou tenter de se faire élire pour faire fortune ?

Tout d’abord sachez, vous qui dormiez pendant vos cours d’éducation civique, que la rémunération maximale des élus locaux est fixée par le code général des collectivités territoriales. Ouvrage sans doute passionnant et remarquablement écrit mais que j’avoue ne pas avoir lu.

Notons au préalable que la rémunération des élus est une rémunération maximale. Ils ne peuvent pas se payer au dessus, mais en dessous s’ils le veulent. Bon pas sûr qu’ils le veuillent mais s’ils le voulaient ils le pourraient. Cette rémunération maximale dépend de la population de la ville.

Précision grammaticale, on parle normalement pour les élus d’indemnités et non de rémunérations. En effet, l’élu est censé être bénévole, et l’indemnité compenserait son manque à gagner professionnel. Par simplicité cependant, je parlerais parfois de rémunération dans l’article.

1/ Le Maire

Courbevoie faisant 90 000 habitants, la rémunération maximale du maire est de 4181€ / mois. La ville étant chef-lieu de canton, l’indemnité peut être augmentée de 15%, soit 4808€ / mois. C’est donc un salaire honorable qui est proposé au maire de Courbevoie, sans être non plus incroyable. Un cadre du privé avec de l’ancienneté pourra en effet assez fréquemment toucher une rémunération comparable ou supérieure.

A noter que Mr Kossowski n’est plus depuis les nouvelles élections président de la communauté d’agglomération Seine Défense (Puteaux / Courbevoie). Ce rôle échoit dorénavant à Eric Césari, conseiller municipal de Courbevoie et directeur général de l’UMP. C’est donc lui qui bénéficiera dorénavant de la rémunération associée d’un montant de  4181 euros / mois,  plus sa rémunération d’adjoint de la ville de Courbevoie pour un total de 5710 euros / mois. Le tout à ajouter à son salaire de directeur général de l’UMP.

Outre ses fonctions de Maire, Jacques Kossowski est aussi député de Courbevoie. En tant que député, il touche un salaire de 7100 euros bruts, auquel s’ajoutent des frais de représentation de 5770 € / mois. Ajoutons quelques menus avantages comme les taxis gratuits ou l’accès gratuit au réseau SNCF. Pour aller à l’Assemblée, Jacques Kossowski a donc le choix entre un taxi gratuit ou prendre la ligne L gratuitement. Une préférence ?

Bon, tout ça est bien beau mais ça ne suffit quand même pas à occuper un homme ! En plus, Jacques Kossowski est donc Vice Président de l’Epadesa (organisme qui gère la défense) et Président du Centre Hospitalier de Neuilly Courbevoie (organisme qui gère les malades) en alternance avec le maire de Neuilly. A ma connaissance, le poste à l’Epadesa n’est pas rémunéré, idem je crois pour le Centre Hospitalier.

Une fois que vous avez vu ça, vous avez honte vous autres français feignants avec un seul travail de rien du tout à votre actif ? Et vous osez vous plaindre ! Allez cumuler 4 boulots comme Jacques, et vous viendrez nous reparler après d’être débordés ! Travailler plus pour gagner plus ?

Selon mes calculs, Jacques Kossowski pourrait donc prétendre à 11 908€ de revenu brut mensuel + 5770 euros de frais de mandat. Mais l’Etat est pingre… Ainsi un élu local, même travailleur comme Jacques, ne peut dépasser 8272€ de rémunération par mois, auxquels s’ajoutent les frais de représentation. Son salaire de maire de Courbevoie est ainsi ‘écrêté’ à hauteur de 2115 euros. Ainsi, on peut estimer que le député-maire de Courbevoie touche une rémunération totale (indemnité + frais de représentation) de l’ordre de 14 042€ / mois. Avec ça, gageons qu’on ne le verra pas souvent chez Ed.

2/ Les adjoints au Maire

Deuxième typologie d’élus, les adjoints au Maire. On en dénombre 15 actuellement à Courbevoie. Compte tenu de la population de la commune, leur indemnité est fixé à 1529,50€ / mois, le maximum légal. Un salaire honnête donc, mais pas de quoi les rendre riches non plus.

Pour arrondir les fins de mois, ils sont de plus en plus nombreux à profiter d’un poste de vice-président de Seine Défense. Les 7 vice-président de la précédente mandature sont maintenant 14. Leur indemnité qui était auparavant de 1100 euros par mois passe à 1400€ / mois. 

Ainsi, un adjoint au maire de Courbevoie qui est aussi adjoint à Seine Défense profitera de la modique somme de 2930 euros / mois comme ‘indemnité’

Une remarque en passant par là : le nombre d’adjoints règlementaires est de 30% du total du conseil municipal, soit 15 adjoints possibles. A ce nombre s’ajoute pour les villes de plus de 80 000 habitants la possibilité d’avoir 10% d’adjoints de quartier, soit 5 en plus. Nous avons actuellement à Courbevoie 19 adjoints en poste, soit quasiment le maximum.

3/ Les conseillers municipaux

Nous avons élu 53 conseillers municipaux à la ville. 1 sera maire, 19 seront adjoints et les 33 autres seront simples conseillers municipaux. Pour eux, c’est relativement simple ils n’auront rien. Pas un sou, peanuts, 0€, même pas un ticket de tac o tac. Nos conseillers municipaux sont donc des bénévoles qui consacrent de leur temps et de leur énergie à leur ville.

Les plus chanceux auront aussi été élus conseillers communautaires, c’est à dire à la fameuse communauté d’agglomération dont on ne sait pas à quoi elle sert vraiment à part arrondir les fins de mois. Ça n’ira cependant pas chercher bien loin puisqu’ils toucheront pour cela 228€ / mois.

De plus, l’écrêtement étant terminé depuis 2013, ils ne peuvent plus bénéficier des indemnités non perçues par le maire.

4/ Conclusion

Les chiffres indiqués ici concernant la ville de Courbevoie et Seine Défense sont ceux applicables depuis l’élection de mars 2014. Les rémunérations des députés sont publiques.

Je note que si le salaire de base du maire est honorable sans être scandaleux, le cumul des mandats permet aux élus de travailler à temps partiel sur plusieurs boulots tout en en touchant le salaire complet. Système particulièrement avantageux et d’un autre temps.

On notera aussi que le budget de la communauté d’agglomération Seine Defense semble démesuré par rapport à l’action réelle de cette collectivité. Suivons donc avec vigilance les actions menées en espérant qu’elles seront en rapport avec les moyens mobilisés.

Pour les adjoints, on retrouve dorénavant 2 catégories. Les ‘simples’ adjoints de Courbevoie qui bénéficient d’une rémunération honnête pour leur travail, et ceux qui cumulent avec Seine Défense obtenant ainsi une rémunération quasiment équivalente à celle de base d’un Maire. Beauté du cumul des mandats …

En revanche, pour tous les autres élus du conseil municipal, la fortune n’est pas pour demain. Il s’agit donc principalement de citoyens qui vont consacrer du temps, du travail, de l’énergie pour faire vivre la collectivité. Il s’agira de personnes ayant un travail à côté et s’occupant en plus de la ville. On est bien loin de l’image de la politique comme moyen d’enrichissement personnel.

Ainsi, si le Maire et certains adjoints gagnent bien au tac o tac tous les mois, les autres feraient bien d’acheter un ticket de temps en temps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *