Le programme de 2008 de J. Kossowski a-t-il été respecté ?

En ces temps d’élection municipale, nous nous intéressons aux programmes des candidats, à leurs propositions. Mais que se passe-t-il après ? Les programmes sont-ils respectés et les engagements tenus ? Pour le savoir, retour sur le programme de Jacques Kossowski qui l’a rendu vainqueur en 2008

Rappelons pour ceux qui n’étaient pas là ou qui avaient fait la grasse matinée ce jour-là que Jacques Kossowski l’avait emporté avec 55% des voix dès le premier tour. Le Courbevoisien était donc enthousiasmé par ce programme. Que proposait-il ? 4 principaux engagements, et quelques autres propositions.

Engagement 1 : « Donner aux enfants les moyens d’apprendre et de réussir en visant l’objectif « 100% de réussite à la lecture et à l’écriture » à la fin de l’école primaire »

L’analyse : Ceci était le premier engagement du candidat en 2008. Proposition étonnante car si je me rappelle bien mes cours d’éducation civique, ça n’est pas le maire qui s’occupe de l’école mais principalement l’éducation nationale ? Dans le détail du programme, le candidat précisait son idée en évoquant des bibliothèques et de l’accompagnement scolaire.

En tout cas, ce sujet a totalement disparu dans les propositions du programme de Jacques Kossowski pour 2014. Donc soit on a effectivement atteint les 100% et il devenait difficile de promettre 110%, soit le maire s’est rendu compte qu’en fait ça ne dépendait pas principalement de lui.

Le résultat : Non évalué  Le point pratique avec ce type de proposition, c’est que c’est invérifiable : j’ai demandé à mon copain Google, et même lui n’a rien trouvé pour valider ou invalider le résultat.

Engagement 2 : « Simplifier la vie des Courbevoisiens en offrant un service public de qualité à tous, grâce notamment à la mise en place d’une charte des services qui prendra des engagements concrets vis-à-vis des usagers »

L’analyse : Là, ça a l’air plus simple : il suffit de chercher « charte des services Courbevoie » et on devrait la trouver non ? Ah, non en fait. J’ai cherché sur le site de la mairie sans plus de succès. Je ne sais donc pas si cette charte a vu le jour, mais si c’est le cas, on ne peut pas dire qu’il y ait une communication massive dessus. Cela étant, rendons à Jacques ce qui est à Jacques : l’administration de Courbevoie, pour ce que j’ai pu en voir, est assez efficace et électronique. De nombreuses démarches sont notamment réalisables sur le site. Donc, s’il n’y a pas eu la charte, le service aux usagers me parait assez moderne.

Le résultat : 12/20 – C’était le 2e engagement, et je n’ai pas vu la charte promise, seule la moitié de l’engagement est donc tenue.

Engagement 3 : « Faire du développement durable une priorité à travers la mise en place de l’agenda 21 pour favoriser les économies d’eau et d’énergie, les constructions de haute qualité environnementale et les transports propres collectifs et individuels »

L’analyse : Alors c’est quoi un agenda 21 ? Il s’agit d’un projet de développement durable cadré par l’ADEME (agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie) défini ainsi

« L’Agenda 21 est un projet global et concret, dont l’objectif est de mettre en oeuvre progressivement et de manière pérenne le développement durable à l’échelle d’un territoire. Il est porté par la collectivité et mené en concertation avec tous ses acteurs : élus et personnels, habitants, associations, entreprises, structures déconcentrées de l’Etat, réseaux de l’éducation et de la recherche… »

Et effectivement, Courbevoie a bien lancé le programme en 2008 pour mise en oeuvre en 2010. On peut donc considérer la mission accomplie sur ce point. La partie « transports propres collectifs et individuels » m’interpelle tout de même un peu, ne voyant pas bien les actions menées sur ce thème.

Pour approfondir, j’ai été voir ce que le site de la mairie pouvait nous apprendre sur cet agenda 21. On découvre donc que « Les grandes actions de l’Agenda 21 » sont :

– Les campagnes de sensibilisation pour informer le public sur le projet
– Le festival Atmosphère pour réfléchir au monde d’aujourd’hui et aux solutions de demain
– Les concertations entre les différents acteurs

Un peu pauvre comme ‘grandes actions’. Il y eu probablement d’autres éléments car Courbevoie a été reconnue par le ministère du développement durable pour son Agenda 21 (où on notera un goût particulièrement marqué des photos pixelisées). On constate aussi que les derniers aménagements de la ville ont fait progresser la qualité environnementale par rapport au passé. On part de loin, et on avance doucement.

Le résultat : 15/20 – L’engagement est tenu, l’Agenda 21 a bien été mené. Sans doute reste-t-il encore du travail pour faire de la ville un espace encore plus développement durable, mais des actions ont bien été engagées en ce sens .

Engagement 4 : Proposer une nouvelle conception des activités sportives et culturelles en achevant la création de la cité des loisirs au coeur de Courbevoie, qui combine sport et culture et sera bientôt complétée par un espace festif

L’analyse : C’est ce qui s’appelle finir sur le fil ! La cité des loisirs n’est pas encore terminée, mais devrait l’être bientôt. Il aura tout de même fallu 3 ans entre l’élection du maire et le lancement du projet. Si l’engagement est tenu, difficile d’en juger le résultat, la cité des loisirs n’étant pas encore en fonctionnement. Le ‘bientôt’ contenu dans le programme est donc tout relatif. On notera que la cité des loisirs a coûté 65 millions d’euros à la ville, sachant que le budget investissement de la ville se situe entre 80 et 100 millions d’euros par an. C’est donc une partie conséquente des capacités d’investissement de la ville qui a été mobilisée dans ce projet. Espérons que le résultat soit à la hauteur.

Le résultat : 15/20 – L’engagement est tenu, et seul le temps permettra de juger l’opportunité de l’investissement. Dommage de ne pas avoir pu bénéficier du projet avant la fin de la mandature pour pouvoir mieux l’évaluer.

Il s’agissait là des 4 propositions principales, complétée d’une partie « Nos autres priorités » pour lesquelles je reprends quelques points :

« Faciliter la vie des personnes handicapées ». Si j’en juge à l’accessibilité des espaces publics, cet engagement reste à réaliser. Il est d’ailleurs présent dans tous les programmes des candidats en 2014, signe que beaucoup reste à faire.

« … nos ainés pour qui nous mettrons en place des clubs de rencontre où ils peuvent partager des activités variées » : alors là, je n’ai aucune idée si ça a été fait mais j’avoue que l’idée du Papy-Meetic était quand même géniale !

« Nous favoriserons la pratique de la marche, du jogging, du vélo et du roller ». Sur ce point, c’est 0 pointé, cf mon article sur le sujet. Cet engagement semble s’être perdu en route. Seul rattrapage :  la faible fiabilité des transports en commun de Courbevoie favorise effectivement la marche à pied vers La Défense…

« La réhabilitation des entrées de ville et l’aménagement des berges de Seine ». Engagement tenu, l’entrée de ville par le pont de Courbevoie est bien en rénovation, et les berges de Seine apportent un nouvel espace de promenade agréable.

« Des itinéraires réservés aux piétons ont été créés… L’extension de cette trame verte à travers la ville est programmée » incroyable, on retrouve exactement la même chose dans le programme 2014 rubrique Cadre de vie engagement 9 ! Je ne sais pas si ce qui existait en 2008 a été étendu, mais il est sûr que les quelques trames vertes existant dans la ville méritent encore de nouveaux développements.

« Le Boulevard de Verdun sera réaménagé et végétalisé » Disons que l’aspect ‘végétal’ du Boulevard de Verdun n’est pas évident. J’ai souvenir d’un projet de réaménagement, mais il n’a pas encore vu le jour. Non tenu donc.

– « … avec la rénovation du centre Charras s’inscrit dans le cadre de la redynamisation du coeur de ville » : en ce qui concerne Charras, le projet a débuté : dans le centre commercial, les trois petits chevaux qui tournent en rond ont été remplacés par un très joli petit hélictoptère. A part ça… Des études ont été faites, mais pour le moment, aucun autre résultat tangible pour ce centre commercial. D’ailleurs, la proposition est reprise dans tous les programmes en 2014.

Conclusion : 

Travail correct, un peu dissipé.

Pour une partie, le programme de 2008 est respecté. L’agenda 21 a été mis en place, les démarches administratives dans la ville ont été simplifiées, la cité des loisirs a été construite, les berges de Seine ont été aménagées…
Mais d’autres projets sont restés dans les cartons ou ont été peu développés : le centre Charras, les trames vertes, les espaces cyclistes, les accès handicapés…

Relativisons tout de même : peu de maires auront réalisé au terme de leur mandat 100% de leur programme.

Au final cependant, le programme de 2008 était assez peu ambitieux, nettement moins en tout cas que celui de 2014. Le programme proposé pour la prochaine élection comprend beaucoup plus d’aspects et des propositions nettement plus riches. Curieux que le maire se rende compte maintenant que tant de choses restent à faire dans la ville…

2 pensées sur “Le programme de 2008 de J. Kossowski a-t-il été respecté ?

  • 20 mars 2014 à 12 h 05 min
    Lien Permanent

    Bonjour, je vous trouve extrêmement généreux sur la note accordée pour l’agenda 21. La consultation qui avait été faite en 2008 auprès des habitants a été très bien faite. Elle s’est étalée sur plusieurs mois, structurée avec des ateliers à thèmes. le résultat semblait très prometteur. Et puis il y eu la version officielle qui est sortie avec un moulinage de notre travail où nous ne retrouvions plus nos proposition très concrètes. Le politique était passé par là pour transformer le précis en vagues propositions. il en est resté 123 propositions qu’il aurait fallu analyser une par une pour faire le bilan.
    Force promesses avaient été faites sur le suivi de la mise en place de l’agenda 21. En particulier des réunions régulières sur le sujet. Las rien n’a été fait et tout a sombré dans l’oubli. Il parait toutefois que des actions ont été menées mais il n’y a eu aucune communication sur le sujet. Comme M jourdain qui faisait de la prose sans le dire Courbevoie aurait fait de l’Agenda 21 de la même façon. Il en reste une grosse frustration pour ceux qui s’étaient investis sur ce dossier.
    Certains thèmes sont repris par les candidats car les problèmes subsistent : déplacement, aménagement de la ville..D’autre sont totalement oubliés : réduction et gestion des déchets, économie de l’eau et de l’énergie…
    Le grand changement est tombé dans l’oubli et la routine. Dommage

    Répondre
  • 21 mars 2014 à 9 h 49 min
    Lien Permanent

    Bonjour et merci pour vos précisions. Effectivement, il m’était difficile de me faire une opinion sur l’Agenda 21 par mes recherches internet. Le site de la mairie est notamment pauvre sur le sujet. Par contre, j’ai bien trouvé des références à l’Agenda 21 de Courbevoie sur les sites du ministère, ce qui m’a semblé un gage que certaines réalisations avaient eu lieu. Il m’a donc semblé que quelque chose avait été fait sur le sujet, et qu’en ce sens la promesse du candidat était respectée. Après, je n’ai pas assez d’éléments pour juger si les choses ont été bien faites, ce qui aurait pu être mieux… Vous avez raison que de nombreux problèmes subsistent, dont j’ai parlé par ailleurs, mais il faut aussi reconnaitre que ce sont des sujets complexes qui ne se règlent facilement pas en quelques années.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *