Thème de campagne – la sécurité

La sécurité est à une campagne électorale ce que le « grand dossier sur les prix de l’immobilier » est au journalisme : un bon sujet porteur qu’on ressort à chaque fois et qui marche à tous les coups. Alors, que nous proposent nos candidats sur ce sujet ?

Le plus vigoureux sur ce thème est Arash Derambarsh (DVD). En ouvrant son programme, on tombe nez à nez avec le bilan du maire sortant en termes de sécurité. Braquages et cambriolages en hausse, atteintes volontaires à l’intégrité physique (joli mot pour dire bastons) au Faubourg de l’Arche : +32,1%, bastons dans toute la ville +22,8%, vols violents sans arme : +89,9%.

On peut ajouter à ces chiffres abstraits les derniers évènements marquants à Courbevoie comme l’attaque à la voiture bélier Avenue Marceau ou l’attaque à l’explosif de La Poste à Becon. Selon Arash, ce type d’évènements arriveraient à Courbevoie à cause du laxisme du maire, et seraient impensables à Levallois ou à Puteaux.

De son coté, Jean-André Lasserre (PS) pointait aussi une police municipale insuffisamment sur le terrain, notamment dans quelques points sensibles de la ville. Même Jacques Kossowski, maire sortant UMP, reconnait sur son site de campagne que « Nous avons tous constaté l’augmentation de l’incivilité et particulièrement des nuisances nocturnes avec des phénomènes de petites bandes qui troublent la tranquillité du voisinage. »

Bon, une fois qu’on en est là, on a un peu l’impression que Courbevoie serait ville jumelée avec Johannesbourg. Bientôt les guides de voyages préviendront les étrangers :« si vous comptez visiter Courbevoie, ville proche de la Défense, nous vous recommandons de ne pas sortir le soir après 20h et de faire des photocopies de vos passeports. Si quelqu’un vous aborde dans la rue et demande son chemin, donnez-lui tout ce que vous avez sur vous et partez en courant, il a peut être une ceinture d’explosifs. Ces petits désagréments mis à part, jolie ville de banlieue à visiter »

Sans être spécialiste du sujet, depuis le temps que Nicolas Sarkozy puis Manuel Valls nous promettent que l’insécurité c’est bientôt fini, j’aurais pensé que les problèmes d’insécurité de la ville relevaient plutôt de l’Etat que du maire. Alors quels sont les pouvoirs du maire et de la police municipale ?

D’après Wikipedia, le maire « est chargé, sous le contrôle administratif du représentant de l’Etat dans le département, de la police municipale, de la police rurale et de l’exécution des actes de l’Etat qui y sont relatifs. »

La ville a beau être 4 fleurs, je n’ai pas souvent croisé la police rurale. La charge du maire relève donc surtout de la police municipale qui gère notamment la sûreté des rues, les atteintes à la tranquillité publique, l’ordre dans les rassemblements et le soin de règlementer les fermetures annuelles des boulangeries (autentique).

Concernant ce dernier point, je souhaite ici rendre hommage à la municipalité sortante : j’ai toujours trouvé une boulangerie ouverte près de chez moi, même le 1er janvier, et le pain est même plutôt bon !

Boulangeries mises à jour, les actions de la police municipale relèvent donc plus des incivilités et du sentiment d’insécurité que des gros faits divers, qui eux dépendent de la police nationale.

Je connais mal le quartier Faubourg de l’Arche qui semble être le plus exposé à ces problèmes. Concernant le centre-ville en revanche, c’est en effet plus les incivilités qui me semblent présentes que de réels dangers. Certes, je croise souvent en rentrant le soir des groupes de jeunes qui parlent et qui fument des substances qui ne sont probablement pas des herbes de provence, mais je n’ai jamais été spécialement gêné (bon ok, un mec avec un poids à 3 chiffres est peut être moins gêné qu’une petite blonde en jupe)

Je constate cependant un certain laxisme dans la gestion de la sûreté dans les rues.
Exemple 1 : dans une rue près de chez moi, tous les jours des voitures stationnent sur les voies de circulation juste sous les panneaux interdiction de stationner. La police passe tellement rarement que personne ne s’en prive. Il suffirait pourtant de passer deux fois par jour pendant quelques temps pour que la situation cesse.
Exemple 2 : les scooters roulant sur les rues piétonnes et les trottoirs sont un réel danger pour les piétons, et notamment les enfants. Si la police menait pour commencer une action auprès de Planet Sushi et Pizza Hut, on réduirait ce problème de moitié (ou si on arrêtait de commander chez eux). Quelques rondes de temps en temps suffiraient ensuite.
Dernier souvenir de la police municipale, lorsque nous avons appelé une fois pour nous plaindre de nuisances, la réponse fut « on ne peut pas mettre un policier tous les jours dans votre rue ». Bon ben merci quand même …

Donc, si le maire ne peut pas tout, il peut quand même un peu alors que nous proposent les candidats ?

1/ Arash Derambarsh

Vu l’emphase mis par le candidat sur le sujet, ses propositions devraient être à la hauteur :

– « Ré-ouverture du poste de police Municipale au Faubourg de l’arche ».  Effectivement, cette zone semblant connaitre plus de problèmes, un poste de police pourrait aider

– « Renforcement de la video-surveillance ». Actuellement, la ville compte 54 caméras de surveillance dont on peut même trouver le plan. Sans doute sont-elles utiles, mais il faudrait déjà s’assurer de leur bénéfice avant d’en augmenter le nombre. Ont-elle permis une réduction des problèmes depuis leur installation ? Pas tant que ça semble-t-il …

– « Déploiement des actions de police municipale et nationale dans la rue. Elles effectueront des rondes pour la sécurité de chacun ». Sur ce sujet, je ne suis pas certain que le maire ait autorité sur les actions de la police nationale. En revanche, mettre plus la police municipale dans la rue me semble positif, même si j’imagine qu’ils ne restent pas au bureau à jouer à tetris ? Que font-ils quand ils ne sont pas dans la rue ?

2/ Jacques Kossowski (UMP)

Sur ce sujet, le maire sortant apporte aussi des nouvelles propositions

Poursuite du déploiement de la vidéo-protection

« Renforcement de l’action au sein du conseil de sécurité et de prévention de la délinquance » qui regroupe plusieurs acteurs pour prévenir les litiges et la petite délinquance.

– « Mise en place des équipes de tranquillité publiques avec des correspondants de nuit qui assureront une présence dans chaque quartier »
Si j’ai du mal à comprendre la subtilité entre un correspondant et un policier, l’idée d’avoir une présence la nuit dans les quartiers semble en effet bénéfique.

L’équipe sortante propose donc essentiellement de poursuivre la politique actuelle en y ajoutant des correspondants de nuit.

3/ Jean-André Lasserre (PS)

A contre-emploi, c’est le candidat PS qui avance le plus de propositions dont notamment

« Renforcer l’îlotage à pied et à VTT » Il manque seulement la nage et la police pourra concourir au triathlon ! En tout cas, si j’aurais trouvé quand même plus classe la police à cheval, l’îlotage VTT est en effet une bonne solution pour augmenter la présence de la police, et rejoint la proposition d’Arash de mettre la police dans la rue.

« Renforcer les effectifs des médiateurs » : La ville n’aurait que 3 médiateurs au sein de la police, ce qui parait en effet assez peu. Même pas de quoi faire une belote !

Création d’un numéro « ma ville tranquille » : l’idée serait de créer un numéro d’appel 24h/24 7j/7 pour signaler les problèmes, des plus anodins aux plus importants qui seraient ensuite dispatchés aux bonnes équipes. Cette idée me semble en effet intéressante : parfois, on ose pas trop appeler la police ne sachant pas à qui s’adresser et comment sera l’accueil

« Optimiser le système de vidéo-surveillance après un audit technique et financier » : décidément, quelque soit le candidat, on finira dans le « Truman Show » !

Suivent d’autres propositions comme sécuriser les passages piétons, améliorer le service de sécurité des parcs, créer une unité de protection de l’environnement …

Conclusion

Tous les candidats semblent donc décidés à améliorer la situation de la sécurité dans notre ville. Tant mieux. Même si je pense que nous restons privilégiés par rapport à d’autres communes de banlieue, certaines choses peuvent être améliorées. Tous sont aussi d’accord pour développer la vidéo-surveillance. Restent ensuite des propositions différentes

– Si vous souhaitez la police dans la rue et un poste de police au Faubourg de l’Arche, votez Arash Derambarsh

– Si vous souhaitez des correspondants de nuit, votez Jacques Kossowski

– Si vous souhaitez la police dans la rue, des médiateurs et un numéro « ma ville tranquille », votez Jean-André Lasserre

– Sinon, votez Front de Gauche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *