Zoom sur les grands projets – Candidat Arash Derambarsh

Dans cette série, je tâcherai de discuter des principaux grands projets des différents candidats. Début avec le programme d’Arash Derambarsh, candidat divers droite.

Quand on lui demande ses principaux projets pour Courbevoie, le candidat en met en avant 4 principaux :

– Une maternité et un service d’urgence à Courbevoie
– le wifi gratuit dans toute la ville
– Une pépinière d’entreprises
– Un poste de police au Faubourg de l’Arche

Concernant la pépinière d’entreprises, elle est proposée par tous les candidats. Il n’y a donc pas de grand débat sur le sujet, tout le monde semble dire que c’est une bonne idée alors pourquoi pas. Ca n’est en tout cas pas ce projet-là qui fera voter pour l’un ou l’autre des candidats. Pour ma part, je ne suis pas certain que ce soit de nature à changer le tissu économique de la ville, mais pourquoi pas.

Concernant le poste de police au Faubourg de l’Arche, connaissant mal ce quartier, je n’aurais que peu à apporter au débat. Alors pourquoi pas, si les habitants du Faubourg de l’Arche le jugent important, il peuvent suivre le candidat.

Une maternité et un service d’urgences à Courbevoie

Le candidat propose de faire financer par des fonds privés une maternité, un service d’urgences, 250 lits… Compte tenu des fonds privés, il y a fort à parier que ce projet s’il se fait sera ensuite facturé aux utilisateurs, une clinique privée en somme ? Par ailleurs, le candidat ne mentionne aucun emplacement. Pourtant, il me semble que ce type d’établissement nécessite de la place ? On aurait bien pensé à l’espace laissé vide par l’ancienne clinique Médicis, mais il a déjà été utilisé. Ces deux questions me semblent rester en suspens et sont pourtant importantes pour l’intérêt du projet.

Sur le fond, effectivement, il est forcément sympathique d’avoir ce type d’équipement sur la commune. Pour autant, la maternité dont dépend actuellement Courbevoie est à Neuilly, à un pont de Courbevoie. Elle se trouve finalement assez proche des habitants. Pour l’avoir expérimenté, il m’a fallu moins de 10 mn pour y aller, et l’équipement proposé là-bas est tout à fait satisfaisant (elle a été rénovée très récemment). Donc à part la fierté d’avoir des enfants nés à Courbevoie (et pas à Neuilly), je ne vois pas d’immense bénéfice (ni de désavantage au demeurant) à ce projet.

Le wifi gratuit dans toute la ville

J’aime bien cette proposition qui a tout de la fausse bonne idée : en effet au premier abord, je me dis chouette, ça va être sympa et pratique. Puis je réfléchis un peu (enfin j’essaie) : avec la généralisation de la 3G, la 4G qui arrive à grande vitesse (c’est le cas de le dire, vu qu’elle va plus vite que le wifi), quelle est au final l’utilité de ce (coûteux) service ? Effectivement, il y a 3 ou 4 ans, je passais mon temps à chercher les wifi disponibles pour me connecter et j’aurais adoré avoir ça (grande époque des wifi partagés, Fon ou autre). Cela doit faire 2 ans que je n’ai plus essayé : ma connexion 3G est plus efficace, et avec le partage de connexion de l’iPhone, je peux utiliser la 3G avec mon portable. Le développement de l’histoire semble plutôt tendre vers ce type de service et rendrait donc le wifi réservé à la maison, voire obsolète.

On pourrait m’opposer que tout le monde n’a pas d’iPhone ou autre. Effectivement, mais est-ce ces personnes qui vont utiliser un wifi dans la rue ?
Bref, une idée séduisante sur le papier mais qui, dans quelques années, avec le recul, pourrait paraître aussi passéiste que la promotion du minitel aujourd’hui.

Beaucoup d’autres propositions dans le programme, mais souvent assez floues et pour lesquelles on a envie de demander « Oui, comment ? »
– « réaménager la zone des damiers »
– « Encourager l’implantation de commerce rue Henri Reignault »
– « Recréer du lien entre les différentes associations de commerçants »

Enfin, je trouve le 0% d’augmentation des impôts assez irréaliste. Compte tenu de l’inflation, cela veut dire une baisse des dépenses qui serait assez étonnante compte tenu à la fois des propositions faites et des besoins d’une commune. Où le candidat trouvera-t-il les économies ? Rien ne le dit.

En conclusion, je trouve qu’Arash et son équipe proposent une campagne dynamique et intéressante, avec un renouvellement générationnel bienvenu. Pour autant le programme ne propose rien de très novateur à mon sens. Mon impression en fin de programme : si on élit Arash, les choses seront sensiblement les mêmes, avec un maire différent…

2 pensées sur “Zoom sur les grands projets – Candidat Arash Derambarsh

  • 8 mars 2014 à 20 h 53 min
    Lien Permanent

    Pour la pépinière d’entreprise tout le monde a le projet certes, mais la façon de le réaliser serait très différente suivant les candidats… La dernière fois que j’en ai entendu parler par l’équipe de Jacques Kossowski, leur idée était de le confier à Regus (ouaf… un tel manque de vision laisse perplexe). Arash Derambarsh a une vraie vision de modernité, la jeunesse, le dynamisme et le leadership pour faire de ce lieu un vrai espace de rencontre et de synergie pour les PME/TPE et indépendants de la ville.

    Répondre
    • 9 mars 2014 à 15 h 22 min
      Lien Permanent

      Oui, vous avez raison : toute la différence sur un projet au ‘titre’ identique se fait dans la manière de le réaliser, la philosophie de l’approche, l’ambition du projet … Cependant, n’ayant pas de contact particulier avec les candidats, je m’en tiens à ce qui est annoncé dans le programme, où rien ne laisse présager de différences entre les propositions. Reste après la vision des candidats, et donc la manière dont ils mettrons en oeuvre les projets. Libre à chacun de se faire son opinion en écoutant et en rencontrant les candidats.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *