Zoom sur les grands projets – Candidat Khalid Ait Hamou

Suite de ma série sur les principaux projets des candidats. Zoom sur les propositions de Khalid Ait Hamou, candidat Front de Gauche aux municipales 2014 de Courbevoie

Le camarade Khalid représente donc le parti de Jean-Luc Melenchon pour ces élections. Les observateurs avertis l’auront immédiatement identifié grâce à la cravate rouge (d’ailleurs, est-elle fournie d’office à tous les candidats FDG ?). Comme quoi, on peut être anticapitaliste et appliquer de bonnes vieilles techniques marketing…

Rappelons que l’on peut synthétiser le programme de Jean-Luc Melenchon en 3 points
1/ Dégommer Hollande
2/ Dégommer les journalistes
3/ Dégommer les patrons

Partant de là, que propose Khalid Ait Hamou pour Courbevoie ?

Tout d’abord, il faut reconnaître que trouver son programme n’était pas chose facile. Si tout ce qui est rare est cher, il a grande valeur ! Je le reproduis à la fin de cette article afin que les lecteurs le découvrent.

Revue des propositions.

Le logement 

Sa première proposition concerne le logement, sujet effectivement important et complexe dans toutes les villes de proche banlieue parisienne

« … notre objectif est de construire des logements HLM permettant à tous (en difficulté, employés, cadres, de tous âges) de ne pas être rejetés de zones d’emploi comme la Défense » 

Proposer plus de logement HLM, on en attend pas moins d’un candidat Front de Gauche. La ville respecte pourtant les 20% de logements sociaux prévus par la loi SRU, mais il semblerait qu’une partie importante d’entre eux soit des logements PLS (logement intermédiaire) ou étudiants. Il y a donc sans doute un besoin pour les foyers les plus modestes.

Là où le candidat est le plus ambitieux, c’est qu’il propose des HLM pour tous, même pour les cadres ! Une municipalisation de tous les logements de la ville ? Pour le coup, ce serait sacrément original …

Santé 

Le candidat indique :

« Des centres de santé municipaux sont nécessaires pour protéger les Courbevoisiens de la médecine à deux vitesses « 

Je ne suis pas expert en la matière, donc j’ai du mal à juger le rôle de la mairie sur ce sujet. Pour autant, s’il s’agit de proposer des consultations pédiatre à moins de 50 euros les 15 mn, ça me semble positif.

Ecole

Khalid Ait Hamou traite là un sujet finalement essentiel pour beaucoup d’entre nous et relativement délaissé par les autres candidats.

« Nous nous engageons pour plus d’encadrement, mieux formé, dans des structures dédiées avec un programme pédagogique fort »

A nouveau, déclaration d’intention louable, mais on ne voit pas bien les actions concrètes pour la mener à bien. Que sont les structures dédiées ? Que signifie plus d’encadrement ? Concernant le programme pédagogique, il relève aux dernières nouvelles du ministère de l’éducation nationale. En quoi le maire intervient-il ? Des précisions seraient les bienvenues.

Citoyenneté

Le candidat rejoint ici les propositions faites par à peu près tous les candidats

« Nous créerons des conseils de quartiers ouverts, un conseil municipal des jeunes et des aînés avec un vrai pouvoir décisionnaire » 

Proposition louable donc. N’étant pas, à titre personnel, très au fait de ce qui existe actuellement, je ne saurais juger si cela mérite amélioration. Il s’agit en tout cas d’éléments de démocratie locale à la mode.

Culture

Proposition :

« Nous mettrons la culture dans la rue, dans les quartiers, pour qu’elle entre dans le quotidien de chacun. » 

Après une journée à 25°, effectivement, la culture dans la rue ça à l’air sympa. Mais je me demande si les acteurs du secteur ne regretterons pas leurs salles fermées quand il fera 5° ?

Service Public

Il s’agit là à mon sens de la proposition la plus innovante du programme :

« notre objectif est la réintégration en régie publique des délégations de services publics accordées au secteur privé à but lucratif » 

La liste Front de Gauche propose donc la municipalisation des DSP, et notamment de l’eau. C’est ce qui avait été mené à Paris, dans un but de réaliser des économies substantielles.

Après quelques recherches, l’eau de Courbevoie est gérée par la société privée Eau de la Banlieue de Paris (EBP). Le coût moyen de l’eau à Courbevoie en 2012 était de 4,195 euros par mètre cube, légèrement au dessus de la moyenne du département (4,1588).

Cependant, à Paris, le coût de l’eau est de 3,2254 euros / mètre cube, soit 30% de moins !

Il s’agit donc d’un écart plus que significatif. Chez les autres candidats, seul Arash Derambarsh proposait simplement de renégocier les tarifs. Cependant, en regardant les tarifs dans les Hauts de Seine, il semble que nous bénéficions de tarifs assez normaux lorsque l’eau est gérée par le secteur privé. Une gestion publique serait-elle donc plus économique ? L’exemple de Paris semble le démontrer. Il s’agit donc d’un sujet qui mériterait approfondissement. Notamment, une régie publique de l’eau serait sans doute plus pertinente à l’échelle de plusieurs communes que sur la seule Courbevoie ?

En conclusion, il s’agit d’un programme assez léger, et finalement peu révolutionnaire dans lequel ressort pour moi une proposition innovante. On se demande d’ailleurs pourquoi le Front de Gauche n’a pas rejoint dès le premier tour le PS comme il le fera probablement après. Ah si, on sait : se rapporter au point 1 du programme de Jean-Luc Melenchon…

2 pensées sur “Zoom sur les grands projets – Candidat Khalid Ait Hamou

  • 9 mars 2014 à 22 h 19 min
    Lien Permanent

    Pour les précisions demandées sur la partie « école »: les structures dédiées sont les centres d’accueil de loisirs (mercredi, vacances)! Peut-être n’êtes vous pas parent, du coup ce n’était pas parlant pour vous (et peut-être aurions-nous dû être plus explicites en effet). Ils dépendent non de l’éducation nationale mais bien de la ville, donc nous avons bien la possibilité de les améliorer, que ce soit en terme de locaux, d’animation, de sorties ou encore de tarifs. Plus d’encadrement car il n’y a pas assez d’animateurs pour tous les enfants, et un programme pédagogique complémentaire de l’école, c’est par exemple avoir plus de cours de danse, théâtre, sport, arts plastiques etc… c’est faire travailler tous les centres sur un thème par trimestre ou à l’année, c’est former les animateurs, bref ne pas être une « garderie ».

    D’autre part je ne peux m’empêcher: aie, aie, aie il semble que pour un observateur politique vous avez encore quelques lacune: le Front de Gauche n’est pas un parti, c’est un mouvement rassemblant pas moins de neufs partis et mouvements, dont le parti de Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche). Et je passe sur votre façon de résumer le programme de Mélenchon, vous l’avez volontairement souhaité trèèèèèès réducteur, ok, c’est un choix.

    Cordialement!

    Répondre
  • 9 mars 2014 à 23 h 19 min
    Lien Permanent

    Merci pour la précision d’importance en effet : vous parlez donc il me semble du VAL, plus que de l’école. J’en suis ‘utilisateur’ (pas trouvé de meilleur terme ?) donc je vois très bien ce qu’il en est, en tout cas en tant que parent d’élève. C’est un sujet très sensible en effet, la gestion du VAL étant beaucoup critiquée. Pour autant, en ce qui concerne mon expérience, je trouve finalement les critiques excessives. Les activités proposées, en tout cas dans l’école que je connais, sont nombreuses : piscine, cinéma, spectacles, sorties … J’ai plutôt été positivement surpris par la richesse des activités proposées. En termes de tarifs, ça me semble aussi assez raisonnable. En revanche, je vous rejoins concernant l’encadrement. Si certains animateurs sont très bien, on sent tout de même un manque d’investissement. Quand un enfant arrive le matin et qu’aucun animateur ne l’accueille, je trouve ça dommage. Et quand on vient chercher un enfant le soir, et que personne ne vérifie qu’on a le droit de partir avec, je trouve ça dangereux. J’ajouterais aussi le ‘vocabulaire’ de certains animateurs franchement limite, et un turnover pas de nature à assurer un bon suivi des enfants.
    C’est donc je pense principalement une problématique de ‘ressources humaines’ et de gestion des animateurs.

    Concernant le Front de Gauche, vous avez raison de me corriger. C’est effectivement un mouvement rassemblant plusieurs partis mais surtout le PC et le Parti de Gauche, d’ailleurs pas toujours d’accord ensemble (cf Paris …). Vous m’accorderez cependant que dans la présentation faite aux électeurs, le Front de Gauche devient de plus en plus ‘comme’ un parti, puisque c’est son étiquette qui est principalement utilisée sur les communications des candidats. Enfin, concernant le programme de Mélenchon, il s’agit bien sûr d’un résumé personnel et volontairement caricatural, je le concède volontiers. Un peu de dérision ne fait pas de mal…

    Merci en tout cas de vos retours

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *