Rénovation Rue de Bezons – Marceau : Le Projet

–Article MAJ le 20/06/2015 suite à la réunion publique–

Principale artère commerçante de Courbevoie, la Rue de Bezons – Marceau a la spécificité de mélanger dans un même espace des commerces de bouche sympathiques, et un parcours du combattant type ‘Survivor’ pour y accéder. Comme annoncé dans le programme 2014 de Jacques Kossowski, la mairie de Courbevoie lance en 2014 la première phase du projet de rénovation de cet axe essentiel du centre-ville de Courbevoie. Quel est le projet de la mairie ? Compte-rendu sur le blog !

courbevoie-ruebezons2

 

 

1/ Etat actuel

Avant tout, pourquoi ce projet ? Simplement parce que contrairement à mon image pittoresque, aujourd’hui, la rue de Bezons ressemble plutôt à ça :

Rue de Bezons

Il s’agit donc d’une rue commerçante où le plus gros de l’espace public est réservé… aux voitures ! En effet, la voiture occupe 65% de l’espace, et 10 000 voitures empruntent cet axe chaque jour, n’en laissant qu’un petit 35% pour tasser les courageux piétons prêts à prendre tous les risques pour accéder à leurs commerces préférés. Un aménagement datant d’une époque où le modèle de civilisation était de ne surtout pas utiliser ses jambes, mais d’aller d’un commerce à l’autre avec sa voiture. Le rêve ultime aurait été de pouvoir rentrer dans le magasin avec sa voiture. Comme en plus la rue est étroite, la conséquence est que nous avons :

  • 2 voies de circulation (double sens)
  • 1 rangée de parking
  • 2 petits trottoirs, en plus penchés vers la route

Ajoutons au diagnostic fait par les habitants que rien n’étant fait pour les ralentir, les voitures ne se privent pas d’accélérer franchement, et que seulement 5% du temps de l’encombrant stationnement est utilisé pour accéder aux commerces !

Au bilan, pour la majorité des clients des commerces qui viennent à pied, aller faire ses courses rue de Bezons nécessite une bonne assurance-vie…

2/ Le projet

Le projet de rénovation de l’axe Bezons – Marceau à Courbevoie était donc une nécessité absolue, et sera lancé en 2015. Dans la consultation avec les habitants, les hypothèses les plus audacieuses ont été rejetées d’office :

  • Impossible d’en faire un axe piéton, car la RATP ne veut pas (oui, c’est la RATP qui décide parce que sinon, ils peuvent demander une indemnité à la ville parait-il…), que les automobilistes vont râler (bah, ils râleront quoi qu’il arrive) et que ça pourrait nuire aux commerces de bouches (argument qui mérite d’y réfléchir pour le coup)
  • Impossible de mettre la rue à sens unique car ça a été testé et ça ne marche pas (je n’ai pas compris pourquoi) et que la RATP ne veut pas (cf point précédent)

Compte-tenu du poids du lobby voiture / parking dans la ville, il faudra donc trouver une solution plus intermédiaire. L’axe étant très étroit, la solution la plus équitable consistera donc pour la partie rue de Bezons à ré-équilibrer l’espace à 50% pour les voitures et 50% pour les piétons. Pour cela, la voie de stationnement sera supprimée.

Pour gérer le projet sur un axe central de Courbevoie, les travaux s’étaleront en 4 phase sur 4 ans.

Périmètre projet Rue de Bezons

– Phase 1 : la portion de la rue de Bezons comprise entre la Rue de L’Alma et la rue Paul Napoléon Roinard (ou du Mac Do au Monceau Fleurs pour qui ceux qui ne connaissent pas le nom des rues). Cette phase aura lieu à l’été 2015

– Phase 2 : la rue Paul-Napoléon Roinard (devant la nouvelle maison de retraite) au printemps 2016

Phase 3 : la fin de la rue de Bezons jusqu’à la gare à l’été 2016

– Phase 4 : la place de la gare en 2017

– Phase 5 : en 2018, l’avenue Marceau de la gare à la Rue de la République

Projet Bezons Marceau

 

3/ Phase 1 : Rue de Bezons de la rue de l’Alma à la Rue Paul Napoléon Roinard

Rue de Bezons

 

Pour cette première phase, les points essentiels du projet consisteront à

  • Définir la bonne largeur pour les voies de circulation, qui seront légèrement élargie pour que le bus puisse circuler sans assommer à coup de rétroviseur les passants sur le trottoir.
  • Agrandir largement le trottoir côté Mc Donalds en utilisant la voie actuellement dédiée au stationnement
  • Agrandir un peu le trottoir de l’autre côté (mais peu genre très très peu)
  • Mettre en place une Zone 30 dans la rue avec une  zones surélevées pour ralentir le trafic
  • Ajouter un passage piéton sur la zone surélevé en milieu de rue pour faciliter le passage d’un coté à l’autre (oui, c’est une lapalissade)

 

Projet Rue de Bezons 1er tronçon

Par ailleurs, les trottoirs seront complètement refaits sur le modèle des travaux déjà réalisés au début de la rue. Nous aurons donc enfin des trottoirs plats et agréables à utiliser, avec nettement plus de place qu’actuellement.

Concernant les livraisons des commerces, la partie actuellement utilisée pour le stationnement sera donc transformée en trottoirs, mais avec la possibilité d’utiliser l’espace en zone de livraisons exclusivement aux horaires de livraison (le matin tôt). Approche originale est intéressante de partage d’un espace public restreint, à vérifier ensuite à l’usage.

Enfin, au sujet du stationnement, sujet particulièrement sensible à Courbevoie, des places seront bien supprimées dans la rue. En revanche, la villa Médicis nouvellement construite (là où il y a un trou sur ma photo) offre 192 places de stationnements gratuites la 1ere demi/heure, ce qui permet d’augmenter l’offre de parking, tout en embellissant l’espace public.

Par ailleurs, le carrefour avec la rue Paul Napoléon Roinard sera totalement refait, du même type que celui qui croise la rue de l’Alma au niveau du Mc Donalds, avec donc un espace surélevé facilitant le passage des piétons.

Voici ce à quoi cela pourrait ressembler :

Carrefour Rue de Bezons / Rue Paul Napoléon Roinard

 

Carrefour Bezons / Roinard

Les travaux sur cette première partie de la Rue de Bezons débuteront le 6 juillet 2015, et devraient se terminer le 11 septembre (oui, il fallait y penser…). La circulation sur cette portion de rue sera totalement coupée entre le 15 juillet et le 31 aout.

4/ Phase 2 : la Rue Paul Napoléon Roinard

 

Rue Paul Napoléon Roinard

 

Ce projet aura lieu en 2016. Si ces études ont déjà été faites, elles sont pour le moment moins abouties que pour la phase 1. Globalement cependant, l’idée générale est la suivante :

  • Suppression du stationnement devant la villa Borghese pour proposer un trottoir de 6m de large (obligatoire en termes de sécurité pour les accès pompiers je crois)
  • En face, le stationnement en épi deviendrait un stationnement en créneau (j’en connais qui vont avoir plus de mal à se garer !)
  • Agrandissement de l’espace piétons sur ce côté de la rue où actuellement les bacs à fleurs très moches sont plus larges que l’espace de circulation.

Mais surtout, qui est le fameux Paul-Napoléon Roinard ? Eh bien pour votre culture, rien à voir les Napoléon à n°. Il s’agit d’un peintre qui a surtout pour mérite d’être né à Courbevoie

5/ Phase 3 : la rue de Bezons jusqu’à la gare

Cette partie du projet, et a fortiori la phase 4 n’auront pas lieu avant longtemps. Si un travail a déjà été fait dessus, il est beaucoup moins abouti que pour les 2 premières phases. Il ne s’agit donc que d’esquisses à ce stade.

Et heureusement d’ailleurs car le premier projet présenté … conservait le stationnement pour n’augmenter que légèrement les trottoirs ! Pour une partie de la rue concentrant une majorité des commerces, il s’agit donc d’un non-sens total, et il est probable que le projet évoluera d’ici là vers quelque chose du même type que pour la première partie de l’axe.

6/ A suivre

C’est donc un beau projet équilibré qui est proposé aux habitants, de nature à re-dynamiser le centre-ville de Courbevoie avec une belle rue commerçante. Tout n’est pas encore définitif, des rencontres ont lieu avec les commerçants (malheureusement souvent convaincus que tous leurs clients viennent en voiture…). Espérons que le lobby voiture ne prendra pas le dessus et que le projet conservera sa substance, à savoir agrandir les espaces piétons qui en ont bien besoin ! A suivre maintenant avec le début des travaux d’ici quelques semaines…

 

Mise à jour février 2016 : le planning prévisionnel des travaux a été décalé, la portion de rue comprise entre le carrefour de la rue Paul-Napoléon Roinard et la gare étant finalement prévue en 2017, et plus en 2016

2 pensées sur “Rénovation Rue de Bezons – Marceau : Le Projet

  • 14 mai 2015 à 16 h 03 min
    Lien Permanent

    Bonjour, Desfois j’applaudis des deux mains vos prises de positions partiales, et desfois je ne les aime pas du tout. c’est comme ça, c’est démocratique, merci de nous le permettre. Aujourd’hui je n’aime pas du tout votre « lobby voitures », écrit et ré écrit, surtout quand il est mentionné juste à côté d’un argument de taille : respecter les commerces. Une ville ne vit pas sans ses commerces et Courbevoie en sait quelque chose, qui se meurt depuis des années de son manque d’animation et d’imagination. Supprimer le stationnement justement là où les commerces essaient de survivre, c’est bête. Surtout si on ne remplace pas les emplacements supprimés pas d’autres possibilités, type parkings. Et encore… Tout le monde ne peut pas enfourcher une bicyclette pour venir acheter ses pommes. Tout le monde n’a pas la souplesse de ses hanches suffisante pour venir de loin faire ses commission, ou pour venir, tout simplement. Certains commerçants affirment avoir une clientèle de 30 à 40 % venant d’autre quartiers (le Faubourg de l’Arche surtout, si pauvre en offres). Je sais que vous connaissez votre ville, et ne doute pas que vous êtes client de ces commerces de bouche formidables. Je suis sure, donc, que vous avez aussi remarqué la moyenne d’âge des clients de ces vaillants commerçants. L’effort de certains à traîner difficilement leur chariot, à porter leur sac trop lourd en tenant leur canne de l’autre main. Peut-être vous, un jour ?… Allez donc discuter avec les commerçants qu’on n’écoute pas, et posez les bonnes questions, celles qui fâchent… Par exemple la mise en sens unique. Vous n’avez pas compris pourquoi ? Vous n’étiez peut-être pas né, encore, lorsque, lors de la précédente mandature, il a été décidé unilatéralement d’instaurer ce sens unique. Les commerçants n’en ont pas voulu. Et avec le nouveau plan de circulation dû au tramway, il devenait impossible de laisser ce bête sens unique, qui rendait fous les automobilistes qui voulaient sortir du quartier. Personnellement je n’ai pas de voiture (et toc le lobby !), mais je prends en photo en ce moment toutes les voitures stationnées sur les trottoirs, dans tous les quartiers, parce que la municipalité s’est toquée de zéro stationnement en surface, que des dizaines d’emplacements ont été supprimés sans aucune alternative. Juste parce qu’on veut gagner le concours de la ville fleurie. Les cimetières aussi sont fleuris, c’est joli, mais ça manque de vie.

    Répondre
    • 15 mai 2015 à 12 h 21 min
      Lien Permanent

      Bonjour,
      Je vous remercie de votre commentaire. En effet, on peut avoir parfois des visions différentes, c’est bien le sens du débat démocratique !
      Tout d’abord, je partage à 100% l’objectif de rendre la vie animée et de faire fonctionner les commerces, auxquels je contribue à ma modeste mesure. Nous sommes bien d’accord donc sur l’objectif d’avoir des commerces vivants. La vraie question pour cette rue est donc de savoir ce qui est le mieux. Vaut-il mieux une situation comme aujourd’hui, avec un maximum de stationnement, mais très peu de place de circulation. La conséquence est qu’en théorie, on peut effectivement venir d’autres quartiers pour faire ses courses, mais qu’on s’enfuit aussi au plus vite de la rue tellement elle devient peu agréable à circuler à pied. Ou bien gagnerait-on a avoir des trottoirs plus agréables qui incite plus à aller d’un commerce à l’autre ? Vous l’avez compris, j’ai mon avis personnel sur la question, mais je comprend tout à fait qu’on puisse le voir autrement. Un élément quand même pour soutenir ma position : d’après une étude de la mairie, seul 5% du stationnement dans la rue est utilisé pour accéder aux commerces… Ainsi, en réduisant les places mais en réservant les places restantes pour du ‘stationnement minute’ dédié à l’accès aux commerces, on pourrait atteindre les 2 objectifs : avoir plus de places de stationnement pour ceux qui viennent d’ailleurs et veulent accéder aux commerces, et avoir une vraie rue commerçante agréable pour déambuler. Il faut aussi ajouter que quelques 200 places de stationnements gratuites le 1ere 1/2 heure sont apparues sous la villa Borghese. On pourra donc encore plus qu’avant venir d’autres quartiers, et faire ses courses dans le quartier. Et celui-ci sera à mon avis encore plus attractif avec des rues agréables pour les piétons. Par ailleurs, vous notez avec justesse la moyenne d’âge des clients des commerces. Mais justement, il est important je pense pour eux d’attirer aussi une clientèle plus jeune. Et cela passe aussi par un environnement plus attractif.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *