Rénovation du centre Charras. C’est parti ?

Interrogé sur la rénovation du complexe Charras à l’occasion d’une réunion publique, le maire de Courbevoie Jacques Kossowski a annoncé qu’il commencerait le projet au plus tard en juin 2015. La rénovation du centre commercial et des équipements fait en effet partie des attentes prioritaires des Courbevoisiens pour la mandature en cours. Quelque part au fond de la mairie, le projet est travaillé, prêt à être lancé. Jacques Kossowski a annoncé que la volonté politique était là. Ne reste plus que le budget. Etat des lieux du projet sur le blog !

 Charras, c’est moche

Tous les Courbevoisiens et les taxis connaissent Charras (d’où le fameux « Vous allez où à Courbevoie ? Charras ? »). Pour les autres, il s’agit d’un complexe datant des années 60 qui a pris la place de l’ancienne caserne Charras. Le complexe imbrique un centre commercial décrépi, des bureaux, des habitations, plein de parkings, une station essence, une patinoire, une piscine, un bowling. Il s’agit aussi d’une preuve tangible des ravages du LSD à l’époque, car à part ça, rien ne peut expliquer une telle aberration architecturale. Parmi les points notables :

  • Un centre commercial minuscule mais qu’il faut avoir pratiqué 3 ans pour ne plus s’y perdre
  • Un centre commercial où la moitié des magasins sont vides
  • Un accès aux équipements municipaux (piscine et patinoire) qui relève du parcours du combattant à travers des parkings glauques à souhait.
  • Des parkings omniprésents, au rez-de-chaussée, à l’étage, au sous-sol et des rampes d’accès absolument partout.
  • Un marché vintage qui mériterait bien un coup de neuf
  • Une immense dalle totalement inutilisée
Les commerces vides du centre Charras
 
Et malgré ça, Charras reste l’élément architectural le plus structurant de la ville, le vrai centre-ville. Sa rénovation est une nécessité pour faire évoluer l’image de la ville, améliorer l’attractivité et changer de siècle, tout simplement.
Le sujet n’est pas récent. En témoigne cet article du parisien dans lequel le Maire de Courbevoie Jacques Kossowski promettait une rénovation dans les 10 ans. L’article date … de 2005 ! En 2008, la rénovation du centre Charras figurait d’ailleurs dans le programme du candidat Kossowski. Rebelote en 2014, Charras figure en bonne place dans le programme. D’ailleurs, faites le test d’en parler avec un Courbevoisien de naissance, la réponse est toujours la même : « Charras, ça fait 10 ans qu’on nous promet la rénovation, je n’y crois plus ! »
2015 sera-t-elle l’année du début de la résurrection du centre ? Le contexte politique y est favorable. En effet, il s’agit d’un sujet consensuel qu’attendent tous les habitants. Surtout, la réalisation d’un tel projet est longue. Si le maire veut voir le projet aboutir avant la fin de son mandat, il est alors indispensable de commencer dès 2015. On y va ?

 Charras, c’est compliqué 

Tous ceux qui ont un jour posé la question à quelqu’un de la mairie sur Charras auront entendu cette réponse « Charras, c’est compliqué« . Ainsi, lors du 1er conseil de quartier, les habitants s’étonnaient de ne pas voir Charras dans les projets présentés. Oui, mais « Charras, c’est compliqué ». Pourquoi c’est compliqué ?

En premier lieu, parce que cela touche diverses copropriétés aux intérêts différents. Les responsabilités ne sont pas toujours évidentes, et les prises de décisions complexes entre les différents acteurs.

C’est compliqué ensuite parce que la mairie attend que le centre commercial prenne l’initiative. Or le centre commercial n’appartenait pas à un propriétaire unique, mais à plusieurs co-propriétaires. Depuis 2006, le promoteur Corio a racheté petit à petit un certain nombre de commerces dans le but de devenir propriétaire du centre. Il possède dorénavant une grande majorité des commerces du centre et, avec Carrefour, 2e propriétaire important du centre, ils représentent plus de 75% des espaces. Avant d’aller plus loin, le promoteur souhaitait posséder l’ensemble du centre. Mais certains commerçants refusaient de vendre. Première impasse, en partie dépassée aujourd’hui, et ce d’autant plus que des AG spéciales « centre commercial » peuvent enfin se tenir (aussi étonnant que cela puisse paraître, auparavant les décisions concernant le centre commercial se prenaient dans une AG de copropriété mêlant joyeusement parkings, logements, commerces…)

Des possibilités semblaient cependant se présenter, Corio ayant une surface suffisante pour envisager des travaux. Sauf qu’en 2014, Corio a été racheté par le groupe Klépierre. Un nouveau propriétaire donc pour Charras, et on repart pour un tour pour réfléchir au projet. Un récent article du Parisien pointait le manque d’intérêt du propriétaire actuel pour la commercialisation du centre.

Du côté de la mairie, Jacques Kossowski répétait jusqu’à présent que le centre commercial étant une propriété privée, c’était à eux d’initier les travaux et la mairie suivrait. Pourtant, de nombreux équipements publics dépendent de la mairie et vieillissent en attendant les travaux. La patinoire, la piscine ou le marché nécessitent une rénovation urgente. Pour financer la part des travaux revenant à la mairie, le maire compte sur la vente d’espaces publics (parkings, espace extérieurs…). Il faudrait donc que le promoteur du centre dispose d’un projet, souhaite agrandir le centre et qu’il soit prêt pour cela à racheter des espaces à la ville. Celle-ci disposera alors de fonds bienvenus pour rénover ses espaces. Mais sans des espaces rénovés, le promoteur aura-t-il envie d’investir, et sera-t-il prêt à payer cher les espaces en question ? Et nous voilà donc avec l’oeuf, la poule etc…

Le projet Charras de la mairie

Et pourtant… le projet existe quelque part dans un carton à la mairie. Différentes études ont été menées depuis 2012. En exclusivité sur ce blog, les grandes lignes du projet de la majorité pour le centre Charras.

Agrandir le centre commercial

Rappelons la structure très particulière du complexe. Au niveau du centre commercial, on trouve le centre commercial proprement dit en forme de L. A côté se trouvent des parkings appartenant à la ville, et le marché, appartenant lui aussi à la ville. Le carré défini par le marché et les parking représente la partie du centre propriété de la mairie. En dessous, on trouve des parkings (encore !), puis la patinoire et la piscine. Au-dessus du centre des parkings, et encore au dessus, la dalle. Et tout le monde l’aura remarqué, je suis nul en Paint.

Plan Actuel

Plan actuel de Charras

Le projet consisterait à vendre au promoteur du centre les parkings situés au niveau du centre commercial, ainsi que le marché couvert. Cette solution permettra de donner au centre commercial une surface satisfaisante pour lui rendre son attractivité. Carrefour serait déjà acheteur d’une partie de la surface ainsi libérée. Le centre commercial pourrait aussi acquérir une partie des surfaces situées devant au croisement de la rue de Bezons et de la Rue de Baudin pour permettre un agrandissement et une entrée plus moderne au centre. On se souvient à ce sujet du projet de 2011 du cabinet d’architecte

Problème cependant : les parkings en question sont publics, au stationnement ponctuel ou loués. Et le sujet des parkings est sensible à Courbevoie. Il est peu probable que le promoteur soit prêt à acheter des parkings occupés, sans compter qu’il faut bien un parking de centre-ville. Pour que l’espace soit vendable, il faut donc trouver une autre solution pour les parkings de cet endroit. Il faut aussi trouver un autre espace pour le marché couvert Charras, lieu indispensable à la vie locale.

Création d’un nouvel espace : parking souterrain et marché couvert. 

Dans l’espace situé entre l’allée et le marché actuel serait créé un parking souterrain permettant de récupérer les places cédées au centre commercial. Et au dessus de ce nouveau parking, une halle de marché couverte, dont le style reste à définir (Baltard ou Moderne ?).

Nouveau marché
Emplacement du nouveau marché

Grâce à cette option, les voitures retrouvent la place qui est la leur : sous terre. Et la nouvelle halle permet de donner un nouveau souffle au marché.

Cette rénovation des parkings permettrait de proposer un parking public sous le marché, et donc de supprimer les rampes d’accès aériennes existantes.

Création d’une entrée pour accéder aux équipements municipaux
La réorganisation des parkings permettrait ainsi de supprimer les rampes d’accès situées au niveau de la rue du Verseau, au débouché de la rue Massenet. Et la place ainsi libérée permettrait alors de créer une entrée digne de ce nom pour la piscine et la patinoire.
Entrée piscine patinoire
 Entrée actuelle des équipements publics
Nouvelle Entrée
Nouvelle entrée des équipements publics
Les équipements municipaux bénéficieraient donc d’une mise en valeur bien supérieure, en étant accessible depuis la rue Massenet, depuis le Parc de Pléiades et depuis la place du marché tout en restant accessibles directement depuis un parking, souterrain cette fois.
Encore faut-il avoir des équipements dignes de ce nom ?
Rénovation de la piscine et de la patinoire
 
Dans le cadre du projet, la piscine et la patinoire seraient entièrement rénovées. Concernant la piscine, le projet de 2014 de Jacques Kossowski proposait la création d’un espace aqua-ludique. Pour permettre à ce nouvel espace de voir le jour, deux solutions possibles :
  • Soit la création d’un nouvelle espace couvert sur les parties extérieures qui seront du même coup remaniées, pour être plus attractives.
  • Soit le déplacement de la patinoire pour laisser toute la place à la piscine
Il semblerait que cette 2e option ait actuellement la préférence du maire. La patinoire pourrait donc être transférée dans le futur Village Delage afin sans doute d’apporter un équipement public structurant à celui-ci. Et la piscine serait ainsi agrandie.
Et sur la dalle on fait quoi ? 
 
Reste enfin le sujet de cette immense dalle inutile au dessus du cendre commercial et au pied de la tour des Gémeaux. La contrainte : les copropriétaires ne veulent pas de nuisances sous leur fenêtres. La solution consisterait donc à proposer des jardins municipaux sur cette espace. Bientôt des choux et des carottes à Charras ?
Jardins municipaux
Emplacement des jardins municipaux
Coût du projet Charras

On le voit, le projet existe et les différentes options ont été réfléchies. Alors combien ça coute ? Petit jeu des estimations :

  • Un parking souterrain de 500 places : 15 à 20 millions d’euros
  • La nouvelle halle de marché : de l’ordre de 5 à 10 millions d’euros
  • Le nouveau centre aqua-ludique : à la louche, 15 millions d’euros
  • Autres aménagements de l’espace public : 5 à 10 millions

Pour un total estimatif de 40 à 55 millions d’euros. C’est beaucoup à l’heure où les budgets des villes se resserrent et où les marges de manoeuvre disparaissent. C’est peu si on compare l’utilité évidente du projet pour tous les Courbevoisiens à un autre projet récent, la cité des loisirs, qui a coûté la bagatelle de 65 millions d’euros

Le financement n’en reste pas moins le sujet le plus problématique. C’est pourquoi le maire attendait jusqu’à présent que le centre commercial avance et lui propose de racheter les espaces, ce qui permettrait de financer pour partie le projet. Sauf que pour que le promoteur soit intéressé par les parkings, encore faudrait-il qu’ils soient libérés, et donc que le projet ait commencé…

La rénovation du centre Charras, on y va ? 

Ce beau projet pour la rénovation de Charras … figurait déjà dans le Plan Local d’Urbanisme (PLU) voté … le 27 septembre 2010 !

Capture d’écran 2015-03-21 à 17.09.18

PLU de Charras

Ainsi, la mairie peut rapidement lancer un beau projet de rénovation pour le complexe Charras. Tout n’est pas encore décidé, et les différents acteurs du dossiers pourraient intervenir pour corriger tel ou tel aspect, et sur les nombreuses décisions qui restent à prendre. Le conseil de quartier serait ravi d’y prendre sa part, ainsi sans doute que de nombreux habitants qui attendent cette rénovation impatiemment. Il ne reste qu’à « appuyer sur le bouton ». Le maire a promis d’agir à partir de juin. Chiche, on y va ? 

 

MAJ 02/2016 : le projet semble avancer, des nouvelles ici

22 pensées sur “Rénovation du centre Charras. C’est parti ?

  • 5 mai 2015 à 13 h 51 min
    Lien Permanent

    Bonjour,

    Félicitations pour votre blog, dont les articles sont très précis et documentés.
    Habitant du quartier, je me réjouirais de voir éclore un projet qui prendrait en compte le bien-être des riverains.
    Si le projet qui sort du carton se traduit, en revanche, par la perte de la patinoire et d’espaces de verdure, précieux car si rares dans le quartier, alors là non merci ! Je préfère conserver les équipements actuels qui me conviennent très bien : je trouve le marché très agréable, aussi bien pour sa partie couverte que pour sa partie découverte ; le parking, dont les tarifs sont raisonnables malgré la forte augmentation récente, est bien pratique pour faire ses courses ; quand à la piscine, au bowling et à la patinoire, leur accès actuel n’est vraiment pas un problème. Avoir de tels équipements dans son quartier est en revanche une réelle chance.
    Marre de ce bétonnage à tout-va alors que le quartier ne compte que de rares et minuscules squares. Quel manque d’ambition et de vision d’avenir !!!

    Répondre
    • 5 mai 2015 à 23 h 42 min
      Lien Permanent

      Bonjour
      Merci pour votre commentaire. Concernant la patinoire, effectivement, je préfèrerais aussi qu’elle reste sur Charras. La question qui se pose sur le sujet serait de déplacer la patinoire pour animer le nouveau quartier du Village Delage, et permettre par ailleurs l’agrandissement de la piscine actuelle en centre aqualudique. Pour autant, l’agrandissement de la piscine pourrait aussi se faire en utilisant les espaces extérieurs actuellement peu utilisés, et en conservant ainsi la patinoire.

      Pour les parking, il ne serait pas question d’en changer la quantité. Il s’agirait surtout de transférer ceux qui sont au niveau du sol (au niveau du centre) vers le sous-sol (à construire). La quantité de place serait ainsi conservée, tout en permettant d’agrandir le centre pour lui redonner de l’attractivité, chose impossible sinon.

      Enfin pour les espaces verts, je suis 100% d’accord avec vous. Cependant, je ne vois pas trop dans le projet ce qui changerait pour les espaces verts du quartier ?

      A noter sur ce sujet qu’une mission est actuellement en cours pour développer les espaces verts dans la ville. J’en parlerais très prochainement dans un article mais sachez qu’il est possible de proposer des lieux où vous pensez qu’un aménagement vert pourrait être réalisé. Une « promenade paysagère » est d’ailleurs organisée pour les habitants mercredi soir 13 mai prochain pour faire le tour du quartier avec l’agence travaillant pour la mairie afin de pouvoir identifier ce qui serait faisable pour embellir la ville.

      Répondre
  • 12 mai 2015 à 14 h 32 min
    Lien Permanent

    Il me semble bien que le projet « rogne » sur les pelouses et arbres de la place Charras, devant l’actuel Garden café ! Nous avons déjà si peu de verdure…
    De manière générale, je ne comprends pas que l’on dépense tant d’argent, notamment dans le coeur de ville, pour mettre des fleurs ou des « promenades paysagères » au milieu du béton au lieu de créer de véritables espaces verts et pourquoi pas même, soyons fous, UN PARC ! avec des pelouses !

    Répondre
    • 12 mai 2015 à 21 h 48 min
      Lien Permanent

      Ah oui je comprend : vous faite allusion à la photo du projet d’extension du centre commercial qui date un peu. Il s’agissait à l’époque d’un projet de Corio, et qui a ma connaissance n’est plus d’actualité. Je suis aussi adepte de la terrasse du Garden qu’il serait dommage de sacrifier. En tout cas, cela ne fait je crois pas partie du projet de la mairie que je présentait dans cet article.

      Concernant un parc en coeur de ville, j’en serais le 1er supporter. Malheureusement, je crains que nous n’ayons nul part les espaces nécessaires pour faire un vrai parc, ou bien il faudrait raser beaucoup d’habitations :-). Faute de mieux, je trouve personnellement que les promenades paysagères et les aménagements sont déjà une bonne tentative pour rendre la ville plus agréable. Les divers petits parcs sont bien utiles, notamment avec des enfants. Ca ne remplace pas le parc, mais c’est déjà ça…

      Répondre
  • 2 juin 2015 à 9 h 04 min
    Lien Permanent

    Mais… ne serions-nous pas en juin ? Où sont les architectes et les pelleteuses ? M. Kossowski parlait-il bien de juin 2015 ?

    Répondre
    • 2 juin 2015 à 20 h 50 min
      Lien Permanent

      Oui c’était bien juin 2015 qui était annoncé lors de la réunion en début d’année. Nous étions de nombreux témoins. Comme vous, j’attend maintenant que quelque chose commence…

      Répondre
  • 26 juin 2015 à 14 h 52 min
    Lien Permanent

    Bon… on est le 26, vendredi… Ca devrait commencer lundi, on sera le 29 juin.
    Je vais prévoir quelques bouteilles d’eau fraîche pour les ouvriers, vu la canicule annoncée. Je tiens à manifester mon soutien à ce beau projet si rondement mené. Merci, monsieur le maire !

    Répondre
  • 19 août 2015 à 11 h 12 min
    Lien Permanent

    Toujours aucun frémissement du côté de Charras… à part de nouvelles fermetures de boutiques.
    Comme en plus le promoteur a récemment mis quelques coups de pinceaux, on finit par perdre espoir quant à cette improbable rénovation.

    Répondre
    • 5 septembre 2015 à 13 h 54 min
      Lien Permanent

      Ca se discute… Il semblerait que ça bouge un peu pour engager la première partie du projet, à savoir la création d’un nouveau parking souterrain (permettant à terme de transformer les parkings au même niveau que le centre en magasins) et le déplacement du marché (là aussi, libérant de la place pour agrandir le centre). C’est la première étape logique pour libérer des surfaces qui pourront ensuite devenir intéressante pour un promoteur. Info discrètement confirmée dans le Courbevoie Mag. Gardons espoir…

      Répondre
  • 8 décembre 2015 à 10 h 42 min
    Lien Permanent

    Bonjour,

    Auriez-vous des nouvelles de ce projet fantôme de notre municipalité ?

    Cordialement

    Répondre
    • 6 janvier 2016 à 22 h 53 min
      Lien Permanent

      Bonjour,
      Malheureusement non aucune nouvelle… Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ?

      Répondre
  • 11 juin 2016 à 13 h 00 min
    Lien Permanent

    Bonjour
    Nous sommes aujourd’hui le 11 Juin 2016 et qu’en est il alors du centre commercial CHARRAS?
    Nous constatons que d’autres commerçants ferment, le marché ne bouge pas, aucuns travaux à l’horizon…
    Pourriez vous nous éclairer ?
    Merci pour votre Blog

    Répondre
  • 9 octobre 2016 à 18 h 38 min
    Lien Permanent

    Bonjour,
    Corio à été racheté par Klépierre, Klépierre s’est débarrassée de ses 131 petits centres commerciaux jugés moins stratégiques, pour se concentrer sur les grands équipements, temples de la consommation. (Dixit le Monde).
    Le racheteur serait le groupe Desjouis.
    Il semblerait que tout cela devrait « décoincer » la situation enlisée actuelle ?
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/12/21/le-cac-40-accueille-la-meconnue-klepierre_4835837_3234.html

    Répondre
  • 7 décembre 2016 à 23 h 58 min
    Lien Permanent

    Bonjour,
    Peut être le début des travaux pour le carrefour market, le parking Charras du centre commercial est dorénavant en circulation double sens, car des étais ont été posées en travers du passage sur le mur adjacent au centre.
    Soit une ouverture dans le mur à prévoir, soit le parking s’effondre ?

    Répondre
    • 8 décembre 2016 à 15 h 01 min
      Lien Permanent

      Quelle tristesse, toutes ces boutiques fermées en période de Noël !!! Ce laisser-aller qui dure depuis tant d’années est incompréhensible eu égard au potentiel du quartier.

      Répondre
  • 25 janvier 2017 à 14 h 31 min
    Lien Permanent

    A priori, le groupe Desjouis a acheté le centre commercial. On espère que ce groupe va bouger les choses.
    Il y a tant à faire…

    Répondre
    • 1 février 2017 à 22 h 47 min
      Lien Permanent

      C’est acté, il était temps, même le parking était en train de perdre ses poutres de soutient.
      La bonne nouvelle c’est que l’idée émise en decembre de destruction et de reconstruction n’a pas été validé, il s’agit bien d’une rénovation chiffré à 150M d’€.
      Pour la vingtaine de commerce restant, la question est dorénavant, comment vont ils être mangé ou intégré ? De nouvelles enseignes comme But, Décathlon, Boulanger, vont fleurir sur les 80 commerces en dépôt de bilan.
      http://www.leparisien.fr/courbevoie-92400/courbevoie-enfin-un-avenir-pour-le-centre-commercial-charras-31-01-2017-6642567.php

      Répondre
      • 2 février 2017 à 11 h 14 min
        Lien Permanent

        Ne vous réjouissez pas trop vite, ce n’est pas la première annonce..
        Concernant les But, Décathlon, etc, idem, ne vous emballez pas. Il est juste indiqué que ces enseignes réfléchissent à de nouveaux concepts, pas qu’ils vont s’installer à Charras… A suivre !

        Répondre
  • 1 février 2017 à 12 h 06 min
    Lien Permanent

    Bonjour, oui annonce au Conseil Municipal en début de semaine.
    http://www.leparisien.fr/courbevoie-92400/courbevoie-enfin-un-avenir-pour-le-centre-commercial-charras-31-01-2017-6642567.php#xtor=AD-1481423553
    L’emplacement du marché actuel et du RDC du parking va permettre d’agrandir le Centre commercial (sans doute pour Carrefour). On peut se demander l’intérêt d’agrandir le centre alors qu’il est vide, mais bon… A suivre !

    Répondre
  • 10 avril 2017 à 11 h 27 min
    Lien Permanent

    Bonjour,
    Donc voilà, a priori le centre commercial et l’ensemble de CHARRAS va être rénové !!!
    Comment ? On ne connait pas trop le planning mais j’ai du mal à croire toutes les transformations prévues… Ils parlent de « Grandes enseignes » et plusieurs commerces prévus.
    La dalle aussi va être rénovée (ou réaménagée)
    C’est parti pour des années de travaux ! Mais en attendant, je pense qu’il va falloir quelques années avant que tout cela débute

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *