Projet de Jacques Kossowski pour Courbevoie : 3 ans après

Il y a 3 ans, Jacques Kossowski était élu une nouvelle fois Maire de Courbevoie en présentant un projet pour la ville intitulé « Pour une ville active ». A mi-mandat, où en sommes-nous de la réalisation de cet ambitieux programme qui comprenait pas moins de 55 propositions ? N’ayant pas le courage de tous les passer en revue, je me limiterai volontairement aux 25 projets clés. Prêts ?

 

Jacques a dit : « j’y suis j’y reste ! »

Mais avant de parler du programme, souvenez-vous la campagne de 2014. Un des principaux thèmes pour l’opposition était l’abandon prévu de son mandat par Jacques Kossowski en cours de route. En témoigne cet extrait du programme de Arash Derambarsh, candidat Divers Droite :

Entre temps, l’affaire Bygmalion est passée par là aboutissant par la mise en examen d’Eric Césari, successeur présumé de Jacques Kossowski.

Alors accusation infondée ? Ou changement imprévu comme la politique nous en réserve de plus en plus fréquemment ?

En tout cas, trois ans plus tard, Jacques Kossowski est bien toujours Maire de Courbevoie et compte le rester. En effet, suite à la loi sur le non cumul des mandats, forcé de choisir entre son mandat de député et son mandat de maire, Jacques Kossowski a choisi de rester Maire de Courbevoie et de renoncer à se présenter aux élections législatives, laissant ainsi sa place à Jean Spiri, adjoint au maire chargé de l’éducation et conseiller régional.

Economie

Pole de Compétitivité à La Défense

L’idée : le candidat proposait de créer un pôle de compétitivité autour de La Défense pour développer l’économie.

Où en sommes nous : Difficile de trouver des éléments sur ce sujet, qui relève plus de la communauté d’agglomération (dont Jacques Kossowski est aussi le président) que de la ville. En tout cas, La Défense n’est toujours pas un pôle de compétitivité.

Bilan : Pas d’avancée significative

Pépinière d’entreprise

L’idée : toujours dans la rubrique économique, le candidat proposait de créer une pépinière d’entreprise dans le Village Delage pour l’accompagnement des entrepreneurs comprenant notamment un espace de coworking. Idée précieuse vu le coût du foncier en région parisienne particulièrement pesant pour les entrepreneurs.

Où en sommes-nous : à mi-mandat, le besoin d’espace de coworking est toujours fort à Courbevoie. La seule offre disponible est située à La Défense, à un tarif relativement élevé. Du côté de la ville, s’il fallait attendre le Village Delage, cette proposition n’aurait aucune chance de voir le jour pendant la mandature. Un projet serait en cours pour utiliser à cette fin l’espace évènementiel, avec le défaut qu’il s’agit d’un lieu éloigné de tout mode de transport.

Bilan : Pas d’avancée significative

Tourisme Urbain

L’idée : il s’agit là de capitaliser sur l’attractivité de La Défense pour faire venir les touristes à Courbevoie, avec notamment un parcours de visite du Patrimoine de Courbevoie.

Où en sommes-nous : rien de majeur ne semble avoir été engagé sur ce front. On attend toujours un parcours de type « Retour vers le futur » avec une visite de Charras pour se plonger dans l’aberration architecturale des années 70….

Bilan : Pas d’avancée significative

Plan Commerce

L’idée : il s’agissait d’un des points les plus mis en avant lors de la campagne. Le plan commerce consistait en une approche volontariste de l’implantation des commerces dans la ville, afin notamment de préserver le commerce de proximité, à travers notamment la préemption commerciale.

Où en sommes-nous : difficile de trouver des éléments sur ce grand plan commerce. Rien de spécifique en ce sens ne figure dans les décisions prises au conseil municipal. Promesse difficile à tenir ? En tout cas, on ne note pas de changement notable depuis 3 ans dans la physionomie commerçante de la ville. Seul progrès identifié, l’arrivée d’un marché au Faubourg de l’Arche qui enrichit l’offre de commerces dans ce quartier de la ville.

Bilan : quelques réalisations

Plateforme e-commerce

L’idée : ok, je vous préviens, j’aurais du mal à expliquer cette idée sans me moquer. Disons que la ville avait l’ambition de créer un site e-commerce pour que vous puissiez commander votre baguette sur le site de la ville avant de vous faire livrer avec vos voisins. Quand on voit la tête des sites transactionnels de la mairie (cf point suivant), Amazon peut dormir sur ses deux oreilles.

Où en sommes-nous : nulle part, et heureusement. Pour le moment, la municipalité n’a pas gaspillé d’argent public sur ce projet et c’est heureux.

Bilan : Pas d’avancée significative

Enfin, pour conclure sur le sujet économique, on trouve aussi un site de la mairie consacré au sujet, mais dont le trafic estimé est proche de zéro… Ce site propose différents services confidentiels (recherche d’emploi, de bureaux, d’entreprises…) dont les idées sont intéressantes, mais la réalisation laisse fortement à désirer (découvrez le fonctionnement de l’annuaire des entreprises de Courbevoie, assez unique…). Quel coût pour la ville pour la réalisation de ces services, pour combien d’utilisateurs ? 

La palme revient sans doute au Club Entreprise mis en avant par la ville, Pold Entreprise, dont le lien vers le site donne le résultat suivant :

Au global sur le volet économique, bilan faible sur les propositions du candidat. Heureusement, l’économie de la ville se porte bien grâce à La Défense…

Cadre de vie

Programme Quartiers Apaisés

L’idée : il s’agit ici d’embellir les rues du quartier et de favoriser la convivialité des lieux, avec notamment l’élargissement des trottoirs et le développement des espaces verts.

Où en sommes-nous : beaucoup de progrès ont été réalisés sur ce sujet, avec de nombreux travaux urbains menés dans différents secteurs de la ville apportant des trottoirs plus larges, plus d’espaces verts et un apaisement de la circulation. L’opération va se poursuivre en 2017, avec notamment le passage en zone 30 de l’ensemble du réseau routier secondaire de la ville, c’est-à-dire la majorité des rues à l’exception des axes de transits. En effet très bénéfique pour désintoxiquer Courbevoie de la voiture.

Bilan : Bien avancé, en cours

Création du Village Delage

L’idée : le village Delage est un des projets majeurs de la municipalité en termes d’aménagement urbain. L’objectif est de créer un nouveau quartier écologique mélangeant commerces, bureaux et habitations en profitant de cette ancienne parcelle industrielle mal mise en valeur située à la frontière de Courbevoie et de Bois Colombes

Où en sommes-nous : le projet est bien engagé, et a occupé de nombreuses délibérations du Conseil Municipal. Les consultations ont eu lieu, le projet global est établi et le premier îlot devrait bientôt voir le jour. C’est un projet de grande ampleur qui va s’étendre jusqu’en 2027, les ilots étant construits les uns après les autres. J’étais à l’époque sceptique sur la faisabilité de ce projet, mais force est de constater que le projet a sérieusement avancé dans le sens promis, et semble très prometteur. Avec en plus l’arrivée prochaine de la ligne 15 du métro à Bécon, voilà un quartier promis à un bel avenir et probablement une belle réalisation de la mandature.

Bilan : Bien avancé, en cours

Création de trames vertes

L’idée : il s’agissait ici d’étendre les liaisons vertes sur la ville pour faciliter la circulation des piétons et des cyclistes.

Où en sommes-nous : nulle part, ou presque. Aucune réalisation notable n’a été réalisée en ce sens, ou même prévue. En particulier, les circulations cyclistes restent particulièrement dangereuses sur la ville, et aller en vélo du coeur de ville au parc de Bécon reste un parcours du combattant.

Bilan : Pas d’avancée significative

Renforcement de la vidéo-protection

L’idée : l’objectif est de répondre aux attentes de sécurité des habitants en utilisant les caméras de vidéo-protection.

Où en sommes-nous : cette promesse est bien en cours de réalisation, avec l’installation de nouvelles caméras dans divers endroits de la ville. La municipalité est même allée plus loin avec la mise en place de la vidéo-verbalisation, des caméras implantées à certaines endroits-clés ayant la possibilité de verbaliser les automobilistes, notamment pour le stationnement non autorisé.

Bilan : Bien avancé, en cours

Opération Coeur de Ville

L’idée : S’il est un projet emblématique attendu par les habitants, c’est bien celui-ci ! Le Coeur de Ville de Courbevoie, symbolisé par Charras, date des années 70 à l’époque où les rêves urbains consistaient à faire des autoroutes au coeur des villes, des parkings et des dalles. Le projet consiste donc à moderniser le centre-ville de Courbevoie pour le rendre plus attractif et plus dynamique. Ce large projet concerne naturellement le centre commercial Charras, mais aussi la rue de Bezons, la rue de l’Alma ou la place Herold. Ce projet figurait dans tous les programmes de tous les candidats depuis 20 ans. Il était donc grand temps de s’y mettre.

Où en sommes-nous : Cette fois, c’est enfin parti ! La place Herold a été rénovée de manière assez réussie. La rénovation de la rue de Bezons a été engagée en rendant possible le croisement de deux personnes à pied sur un même trottoir (même si on reste loin de mes rêves d’une rue piétonne). Elle se poursuit cette année avec une nouvelle tranche allant de la rue Paul-Napoléon Roinard jusqu’à la voie de chemin de fer. Et côté Charras, la création d’une nouvelle Halle de Marché et d’un nouveau parking va libérer de l’espace pour agrandir le Centre Commercial, récemment acquis par un nouveau promoteur. En parallèle, la ville a acquis la station BP pour l’exproprier, ce qui permettra enfin d’ouvrir le centre sur la rue de l’Alma. Enfin, les travaux d’Eole sur le boulevard Gambetta entraîneront sa rénovation complète à la fin des travaux. Les travaux dureront jusqu’en 2022, mais à ce moment-là tout le coeur de ville de Courbevoie aura été significativement rénové.

Bilan : Bien avancé, en cours

Enfin, pour conclure sur les projets « cadre de vie », ajoutons la réhabilitation du Parc de Bécon qui faisait aussi parti des promesses du candidat. Chantier largement nécessaire pour que celui-ci cesse de ressembler à terrain vague pour être un vrai parc. Le chantier est heureusement engagé, avec une livraison prévue en 2019.

Sur la thématique Cadre de Vie, les chantiers ont donc avancé de manière spectaculaire depuis 3 ans. Les travaux prendront du temps mais les réalisations déjà engagées traduisent une vision de la ville moderne et conviviale. Vivement 2022 pour voir la nouvelle physionomie de Courbevoie.

Services

Guichet unique de gestion des demandes

L’idée : il s’agit de simplifier les démarches administratives des habitants avec une gestion centralisée et en ligne de toutes les demandes.

Où en sommes-nous : dur de savoir ce qui relève de cette promesse. On pourra en tout cas noter un bon niveau de gestion en ligne des demandes sur le site de la ville de Courbevoie, dont une bonne partie existait déjà avant les élections. Des progrès ont aussi été faits au niveaux des comptes famille avec une unification des différents comptes.

Bilan : quelques réalisations

Nouveau pôle d’accueil pour la petite enfance et l’enfance

L’idée : l’objectif est d’adapter les capacités d’accueil des structures d’enfance aux besoins actuels de la population.

Où en sommes-nous : du travail a été fait sur le sujet de petite enfance, avec notamment la création de la maison de la famille en coeur de ville et bientôt une maison de la jeunesse à la place de l’école Artistide Briand.

Bilan : Bien avancé, en cours

Espace Santé, Enfance et Jeunesse

L’idée : l’objectif était ici de créer un espace de prévention et de dépistage dédié à la santé des enfants et des adolescents.

Où en sommes-nous : sauf erreur, rien n’a été engagé sur ce sujet.

Bilan : Pas d’avancée significative

Université du temps libre

L’idée : il s’agissait de renvoyer Papy et Mamy à l’école, avec des conférences, sorties, spectacles…

Où en sommes-nous : bon, je ne dois pas être dans la cible, mais je ne suis pas sûr que quelqu’un dans l’équipe municipale se rappelle de cette proposition. Si ?

Bilan : Pas d’avancée significative

Permanence dédiée à la dépendance

L’idée : créer une véritable permanence d’accueil et d’orientation des familles concernées par la dépendance.

Où en sommes-nous : pas d’avancée à ma connaissance, mais je peux avoir loupé des choses ?

Bilan : non évalué

Au niveau Services donc, la ville présente déjà un profil de ville moderne avec des services plutôt efficaces et numériques, et une offre large. De nouveau progrès ont été réalisés, sans pour autant que toutes les propositions n’aient été suivie d’effets. 

Animation

Lancement de la programmation de l’espace festif

L’idée : l’espace évènementiel était une réalisation majeure de la précédente mandature. Une fois construit, il serait bien de lui trouver une utilité maintenant avec une programmation.

Où en sommes-nous : quelques spectacles ont eu lieu dans le centre qui offre une belle capacité d’accueil. Difficile pour autant de parler de vrai succès de programmation pour le centre qui semble largement sous-utilisé.

Bilan : quelques réalisations

Modernisation des bibliothèques

L’idée : il s’agissait de la dématérialisation d’une partie des supports et des services.

Où en sommes-nous : aucune idée ?

Bilan : non évalué

Passeport«Découverte culture»

L’idée : l’ambition était de créer un passeport « Découverte culture », qui devait être proposé aux Courbevoisiens pour favoriser l’accès à la culture.

Où en sommes-nous : une nouvelle idée qui semble être tombée dans les oubliettes de l’hôtel de ville.

Bilan : Pas d’avancée significative

Reconstruction du Gymnase Pompidou

L’idée : le gymnase Pompidou était très vieillissant et plus aux normes attendues pour un tel équipement. Il s’agit donc de le reconstruire, tout simplement.

Où en sommes-nous : projet bien avancé, puisque l’ancien gymnase a été démoli, et que le nouveau est en cours de construction. Pour autant, le candidat Kossowski ne prenait pas grand risque à proposer ce projet, vu que les premières démarches en ce sens ont été lancées en … 2012 !

Bilan : Bien avancé, en cours

Création d’un espace aqualudique

L’idée : l’ambition de ce projet était de rénover la piscine de Courbevoie en l’agrandissant et en la transformant en espace aqualudique. Avec des toboggans quoi.

Où en sommes-nous : ce projet s’inscrit dans le cadre de la rénovation générale du coeur de ville et de Charras. Le futur des équipements publics piscine et patinoire semble encore sujet à débat. La patinoire doit-être être déplacée au Village Delage pour faire la place à une piscine agrandie ? Vu le programme de travaux de Charras, peu probable que ce projet voit le jour sur cette mandature.

Bilan : Pas d’avancée significative

L’animation n’est clairement pas le sujet majeur de la municipalité, ni celui sur lequel les engagements auront le plus tenus…

Vie Locale

Appels à projets citoyens

L’idée : Pour soutenir la vie associative, la ville devait lancer des appels à projets pour des actions telles que la fête des quartiers ou le carnaval des enfants, pouvant être directement menées par les citoyens, et sélectionner les meilleures candidatures, en leur apportant des sous

Où en sommes-nous : à classer dans les projets tombés aux oubliettes pour le moment. Quel carnaval des enfants d’ailleurs ?

Bilan : Pas d’avancée significative

Comités de riverains

L’idée : « Des comités de riverains seront régulièrement organisés dans le cadre des grands projets de la ville pour mettre en relation directe les habitants et les acteurs concernés (opérateurs privés, institutions publiques…). »

Où en sommes-nous : cet engagement a bien été tenu par la municipalité. Lors des grands chantiers urbains, des diagnostics en marchant et différentes réunions publiques ont bien été organisées pour impliquer les habitants et écouter leurs retours.

Bilan : Réalisé

Adjoints de quartiers

L’idée : pour accompagner les conseils de quartiers, des adjoints de quartiers devaient être nommés dans chaque quartier pour centraliser les demandes des habitants.

Où en sommes-nous : cet engagement a été tenu, chaque quartier ayant un adjoint engagé facilitant les relations entre les habitants et l’administration de la mairie. Rude mission ! (Michel, si tu me lis…)

Bilan : Réalisé

Pédagogie autour des commémorations

L’idée : « Ces cérémonies seront l’occasion de continuer un travail approfondi de pédagogie avec des établissements scolaires »

Où en sommes-nous : bon, on arrive au bout de cet article alors avouons-le franchement, je n’en ai aucune idée et un peu la flemme de chercher, alors je passe sur celui-là… Mais je n’ai rien noté de spécial dans les écoles de mes enfants.

Bilan : non évalué

Conseils municipaux en ligne

L’idée : Ce projet est d’une grande simplicité. Il s’agissait simplement de mettre en ligne les conseils municipaux afin de répondre aux attentes des citoyens engagés et des habitants ayant des problèmes d’insomnie.

Où en sommes-nous : nulle part, à ranger dans les promesses oubliées. Il est toujours possible de lire les rébarbatifs compte-rendus de la mairie…

Bilan : Pas d’avancée significative

Au final, la démocratie locale a progressé dans la ville, avec en engagement des habitants. Des progrès restent à faire, mais ça avance…

Verre à Moitié Plein ou à Moitié Vide ?

Alors que conclure ? A la mi-mandat, les projets majeurs ont bien avancés. En particulier, le changement de la physionomie de la ville par les projets urbains est le plus prometteur.

Certaines propositions n’étaient là que pour meubler la campagne et ont heureusement été oubliées depuis (vive la plateforme e-commerce…)

Pour les autres, il reste encore 3 ans pour les réaliser. Ou les oublier définitivement ?

Et vous, que pensez-vous du bilan à mi-mandat ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *