Législatives à Courbevoie – L’interview de Christine Hennion (LRM)

A l’occasion des élections législatives 2017 pour la 3e circonscription des Hauts-de-Seine (qui comprend Courbevoie, Bois-Colombes et La Garenne-Colombes), je vous propose quelques interviews des candidats qui ont accepté de répondre à mes questions. Qui succèdera à Jacques Kossowski, député depuis 20 ans ? 

Deuxième interview avec Christine Hennion, candidate En Marche pour la circonscription.

On ne vous connait pas (encore) à Courbevoie, qui êtes-vous ? 

61 ans, mariée, 2 enfants, je vis à Courbevoie depuis 30 ans et suis impliquée dans plusieurs associations. Physicienne de formation, j’ai fait toute ma carrière dans l’industrie de l’électronique et du numérique en France et aux Etats-Unis.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire de la politique ? 

Le refus d’une France en déclin et qui se divise et la nécessité de prendre en main notre avenir et celui de nos enfants.

Si vous deviez définir Christine Hennion en 3 adjectifs ?  

Réfléchie, bienveillante, combative

Quels enseignements tirez-vous de l’élection présidentielle ? 

Que les français veulent à nouveau une France solidaire, optimiste et dynamique, qui retrouve sa place dans le monde et qu’ils sont prêts à se mobiliser pour y arriver.

Quelles sont les 2 mesures de votre programme qui vous tiennent le plus à coeur ? 

Retrouver un enseignement d’excellence qui permette à chaque jeune de trouver sa place dans notre société

Aider toutes les personnes, entreprises, artisans, commerçants à accéder et s’adapter au numérique

Si vous êtes élue, comment définiriez-vous votre rôle en tant que députée ?

Je porterai à l’Assemblée la voix des habitants de nos trois villes pour contribuer à l’élaboration de nos règles de vivre-ensemble. J’ai adhéré à « Parlement et citoyens » pour co-construire nos lois avec eux.

Serez-vous une députée à plein temps ou avez-vous une activité professionnelle ?  

Députée à plein temps

Si vous êtes élue, à quelles commissions souhaiteriez-vous participer ? 

Affaires culturelles et éducation, affaires économiques à laquelle est rattachée le numérique

Quelle sera la liberté d’une élue En Marche à l’assemblée ? Serez-vous obligée de voter toutes les lois proposées par le gouvernement ? 

Je me suis engagée à mettre mes compétences et mon énergie au service du « contrat avec la Nation » passé par notre président. Ce contrat comprend 6 chantiers :

-L’éducation et la culture

-Le travail

-La modernisation de notre économie

-La sécurité de la Nation

-Le renouveau démocratique

-La défense de notre pays au plan international

Les lois ne sont pas écrites d’avance. C’est par un travail constructif, sérieux et collaboratif que nous trouverons les meilleurs compromis pour les Français.

Y a-t-il certaines propositions d’Emmanuel Macron avec lesquelles vous êtes moins à l’aise ? 

Le programme d’Emmanuel Macron est un programme équilibré qui cherche à libérer tout en protégeant les plus faibles. Je souhaiterais qu’il aille plus loin sur certains sujets comme l’égalité femme-homme, qui doit s’insuffler dès l’école pour démonter les schémas culturels, ou sur la santé, pour revoir les parcours globaux de santé, et la dépendance, qui est un sujet de préoccupation pour beaucoup d’entre nous. J’y serai vigilante.

Etre nouvelle en politique, est-ce plutôt une chance ou une difficulté ?  

Une chance : la vie politique vient puiser sa richesse dans les parcours et les personnalités de chaque candidat(e).

La limitation du nombre de mandats permet par ailleurs de continuer d’assurer le renouvellement des politiques.

C’est votre première campagne en tant que candidate, quel ressenti avez-vous sur cette expérience ?  

Le plaisir d’aller à la rencontre des habitants de nos trois villes et d’avoir autour de moi une équipe formidable et pleine de talents pour m’accompagner.

Quel est votre quartier préféré à Courbevoie ?

J’aime beaucoup Bécon qui est le quartier où je vis depuis 30 ans. Les terrasses qui se sont installées depuis que les trottoirs sont élargis apportent de la convivialité. La nouvelle place devant l’église Saint-Pierre Saint-Paul avec ses jets d’eau est un nouveau terrain de jeu pour les enfants. Je regrette que nous n’ayons toujours pas un centre ville digne d’une ville de plus de 80 000 habitants. Quand aurons nous un cinéma à Charras ?

Merci à Christine Hennion pour ses réponses !

Une pensée sur “Législatives à Courbevoie – L’interview de Christine Hennion (LRM)

  • 30 juillet 2017 à 16 h 32 min
    Lien Permanent

    Trouver vous normal qu’un véhicule essence de plus de 20 ans avec moins de 25000 km (factures des entretiens,annuels) soit considéré plus polluante qu’un véhicule d’un an avec plus de 15000 km. La loi ne devrait elle pas tenir compte de la réelle pollution

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *