Législatives à Courbevoie – L’interview d’Isabelle Dahan (PS)

A l’occasion des élections législatives 2017 pour la 3e circonscription des Hauts-de-Seine (qui comprend Courbevoie, Bois-Colombes et La Garenne-Colombes), je vous propose quelques interviews des candidats qui ont accepté de répondre à mes questions. Qui succèdera à Jacques Kossowski, député depuis 20 ans ? 

On commence avec Isabelle Dahan, candidate PS pour la circonscription et conseillère municipale de Bois-Colombes.

 

On ne vous connait pas (encore) à Courbevoie, qui êtes-vous ?

45 ans, 3 enfants entre 8 et 15 ans, Avocate en droit de la famille et en droit social, je fréquente Courbevoie depuis mes 11 ans, date de ma première adhésion au SFOC…

Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire de la politique ?

2002. Je ne cessais de mettre en garde mes amis contre une élimination de Jospin dès le 1er tour avec l’éparpillement des voix à gauche. Et, après le 2nd tour, j’ai décidé d’agir de façon plus large que mon cercle d’amis… Mais je n’ai adhéré au PS qu’en 2006.

Si vous deviez définir Isabelle Dahan en 3 adjectifs ?

Déterminée. Pugnace. Optimiste.

Quelles sont les 2 mesures de votre programme qui vous tiennent le plus à coeur ?

Poursuivre la réforme des rythmes scolaires et fixer des règles très strictes permettant d’assurer la probité des femmes et hommes politiques.

Pour qui avez-vous voté aux 2 tours de la présidentielle ?

Benoît HAMON puis Emmanuel MACRON

Quels enseignements tirez-vous de cette élection ?

De façon assez banale que rien n’est joué d’avance. Mais je pense que les vrais enseignements n’apparaîtront que dans quelques mois, voire années.

Si vous êtes élue, à quelles commissions souhaiteriez-vous participer ?

Commission Affaires Culturelles et Education et Commission des Lois

De quelle grande figure du PS vous sentez-vous la plus proche ?

J’ai été très admirative de Rocard mais je me reconnais depuis de nombreuses années maintenant dans le courant aubryste et fais partie des premières signataires de l’appel de Dès Demain, le mouvement de gauche citoyenne lancé par Hidalgo, Taubira et Aubry. Je trouve ces trois femmes admirables, de par leur parcours personnel et politique.

Quel sera votre positionnement par rapport au Président ? Soutien, Opposition, ptet ben que oui, ptet ben que non ?

Un positionnement d’autonomie qui me conduira à être opposée à tout ce qui est susceptible de conduire à une remise en cause des avancées sociales et à un recul des droits des salariés mais favorable à toute mesure répondant à mes valeurs de justice sociale, de liberté et d’égalité.

Plus précisément, quelles propositions du Président pourriez-vous être amenée à soutenir ?

Pour l’interdiction des perturbateurs endocriniens et des pesticides, pour les classes à 12 élèves dans les REP/REP+ (à condition toutefois de ne pas toucher au dispositif « Plus de maîtres que de classes »).

A quelles propositions êtes-vous opposée ?

La prééminence des accords d’entreprise sur les accords de branche et la loi. Le barème des indemnités prud’homales (pour info, il n’existe aucun barème dans aucun domaine d’indemnisation, qu’on parle de préjudice corporel ou de préjudice financier). L’augmentation de la CSG, etc.

Vous sentez-vous plus proche d’Emmanuel Macron ou de Jean-Luc Mélenchon ?

Je ne pense pas être plus proche de l’un que l’autre. Et le côté « homme providentiel » m’insupporte profondément.

La gauche se présente de manière dispersée, avec notamment une liste EELV. Pour quelle raison ?

On ne peut que regretter l’absence d’une liste de gauche PS/EELV. Les raisons sont malheureusement complexes.

Quel est votre quartier préféré à Courbevoie ?

J’adore la piscine pour ses deux bassins et parce que je me suis toujours très bien sentie dans le bassin de 50m où j’adore nager. Malheureusement, le centre CHARRAS est totalement abandonné et ne donne vraiment pas envie. Sinon, à l’époque où j’habitais La Garenne Colombes, je fréquentais le marché Marceau que j’aimais bien. Maintenant que je réside aux Bruyères, je fréquente plus Bécon – prenant régulièrement le train – et j’aime beaucoup les petits commerçants autour de la gare (et PICARD).

Un grand merci à Isabelle Dahan pour ses réponses sincères. A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *