Projet de J. Kossowski pour Courbevoie : le bilan

A l’heure où débute la campagne municipale 2020 pour Courbevoie, il est intéressant de se replonger 6 ans plus tôt, dans la campagne de 2014 gagnée par KO par le maire sortant et actuel Jacques Kossowski. Toute campagne électorale amène son lot de promesses. Et comme on ne le sait que trop bien dans les Hauts-de-Seine, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent… Alors les promesses de Jacques Kossowski ont-elles été tenues ? Le programme a-t-il été réalisé ?

Le programme, vous vous en souvenez ? Moi oui ! Il est lisible en entier ici. Et comme Jacques Kossowski est élu depuis le siècle dernier, les plus curieux pourront aller (re)lire mon bilan de son précédent programme de 2008….

Je faisais aussi un bilan à mi-parcours du programme de 2014 lisible ici.

Pour le bilan (presque) final, c’est parti !

Economie

Pole de Compétitivité à La Défense

L’idée : le candidat proposait de créer un pôle de compétitivité autour de La Défense pour développer l’économie.

Où en sommes nous : A l’époque, il était très tendance de parler de ces pôles de compétitivité qui allaient booster l’emploi. 6 ans plus tard, la Défense ne l’est pas et ne le sera sans doute jamais. En revanche, une autre initiative menée par « POLD » (Paris-Ouest La Défense, la communauté de commune) a été engagée dans la lignée de cette proposition. C’est « Le Catalyseur« , un programme qui vise à connecter et diffuser les entreprises du secteur pour favoriser l’innovation.

Bilan : 15/20

Pépinière d’entreprise

L’idée : toujours dans la rubrique économique, le candidat proposait de créer une pépinière d’entreprise dans le Village Delage pour l’accompagnement des entrepreneurs comprenant notamment un espace de coworking. Idée précieuse vu le coût du foncier en région parisienne particulièrement pesant pour les entrepreneurs.

Où en sommes-nous : le projet a été partiellement réalisé avec le lancement du « Sun Project« . Il s’agit là d’un espace de co-working et d’un espace créatif, situé dans les anciennes cuisines de la ville rue Victor Hugo près des quais. Le lieu a changé par rapport à ce qui était prévu, le Village Delage étant encore en travaux. A ma connaissance, rien de ce type n’est prévu à Delage.
Par rapport à ce qui était proposé dans le programme, cette réalisation coche la case « coworking ». En revanche, la partie « pépinière » à proprement parler, c’est à dire un espace où les jeunes entreprises peuvent louer des bureaux à des tarifs préférentiels, n’a pas été réalisée ou engagée.

Néanmoins, on trouvera aussi une partie de la réponse à cette problématique avec Le Catalyseur à la Défense qui accueille quelques start-up.

Bilan : 15/20

Tourisme Urbain

L’idée : il s’agit là de capitaliser sur l’attractivité de La Défense pour faire venir les touristes à Courbevoie, avec notamment un parcours de visite du Patrimoine de Courbevoie.

Où en sommes-nous : on attend toujours le « parcours de visite du patrimoine de Courbevoie en utilisant les nouvelles technologies« . On a bien vu quelques personnes se promener dans Courbevoie en regardant leur smartphone, mais c’était à l’époque de Pokemon Go… Quelques actions ont été faites lors des journées du patrimoine pour mettre en avant le pavillon des indes, l’ancienne mairie, la bibliothèque.

Bilan : 5/20

Plan Commerce

L’idée : c’était un des points les plus mis en avant lors de la campagne. Le plan commerce consistait en une approche volontariste de l’implantation des commerces dans la ville, afin notamment de préserver le commerce de proximité, à travers notamment la préemption commerciale.

Où en sommes-nous : des progrès ont été faits sur ce thème-là. Le Faubourg de l’Arche, particulièrement délaissé, a vu l’arrivée d’un marché et de nouveaux commerces. Dans le PLU, la ville a intégré des contraintes dans les secteurs commerçants visant notamment à réduire certains types de commerces non passants (banque, agences immobilières…) et des préemptions commerciales ont déjà été exercées pour protéger certains commerces

Bilan : 15/20

Plateforme e-commerce

L’idée : ok, je vous préviens, j’aurais du mal à expliquer cette idée sans me moquer. Disons que la ville avait l’ambition de créer un site e-commerce pour que vous puissiez commander votre baguette sur le site de la ville avant de vous faire livrer avec vos voisins. Elle était dans la palme des idées irréalisables de la dernière campagne. Alors devinez quoi ?…

Où en sommes-nous : nulle part, et heureusement. Ce projet a été oublié par tout le monde (sauf moi) et c’est tant mieux. Jusqu’aux prochaines promesses ?

Bilan : 0/20

Les IMPÔTS

Oui, je l’écris en gros, parce que les impôts, c’est les impôts et on rigole pas du tout avec ça à Courbevoie.

L’idée : le maire s’était « engagé à conserver une fiscalité parmi les plus basses du département »

Où en sommes-nous : ce sera sans nul doute un sujet de débats pour les prochaines élections.

En tout cas, l’engagement a été respecté. On pourra discuter des assiettes et des couverts, mais les taux sont dans les plus bas en compagnie de Puteaux et Marnes la Coquette. Quand on a La Défense sur son territoire, ça facilite les choses, mais il n’empêche, promesse tenue.

Bilan : 20/20

Cadre de vie

Programme Quartiers Apaisés

L’idée : il s’agit ici d’embellir les rues des quartiers et de favoriser la convivialité des lieux, avec notamment l’élargissement des trottoirs et le développement des espaces verts.

Où en sommes-nous : certaines rues ont été refaites, en particulier la rue de Bezons. Les trottoirs ont été un peu élargis. Et surtout, l’ensemble des rues de la ville (hors départementales) a été passé en zone 30. Ainsi, si la voiture reste omniprésente dans la ville, sa place recule légèrement et les choses ont avancé. On est heureux que la place Hérold soit passé d’un parking à une vraie place. On attend toujours un espace piéton dans la ville, mais le maire n’avait jamais rien proposé en ce sens…

Bilan : 15/20

Création du Village Delage

L’idée : le village Delage est un des projets majeurs de la municipalité en termes d’aménagement urbain. L’objectif est de créer un nouveau quartier écologique mélangeant commerces, bureaux et habitations en profitant de cette ancienne parcelle industrielle mal mise en valeur, située à la frontière de Courbevoie et de Bois Colombes.

Où en sommes-nous : le village Delage, c’est parti. Le projet a été engagé, les promoteurs avancent et les premiers bâtiments sortiront de terre dans les prochaines années. Ce secteur va vivre un grand changement. Le programme parlait d’un « eco-quartier ». Ce n’est pas encore certain, mais le projet prévoit de demander la labellisation. Les espaces verts initialement annoncés pour le quartier ont été réduits sous la pression des promoteurs. Au final, l’engagement aura globalement été tenu.

Bilan : 17/20

Création de trames vertes

L’idée : il s’agissait ici d’étendre les liaisons vertes sur la ville pour faciliter la circulation des piétons et des cyclistes.

Où en sommes-nous : bon, c’est le moment où je risque de m’énerver. Bien peu a été fait pour la circulation des piétons et cyclistes. Les parents continuent de prendre leur SUV pour amener leurs enfants au gymnase à 1km parce que circuler en vélo à Courbevoie est dangereux. Quelques progrès timides ont été réalisés en fin de mandature avec de nouvelles pistes et des panneaux spéciaux pour les vélos. Mais il reste encore beaucoup, beaucoup à faire. Nul doute que ce sera un sujet fort des prochaines campagnes.

Bilan : 5/20

Renforcement de la vidéo-protection

L’idée : l’objectif est de répondre aux attentes de sécurité des habitants en utilisant les caméras de vidéo-protection.

Où en sommes-nous : promesse réalisée, avec de nombreuses caméras de vidéo-protection déployées dans l’ensemble de la ville. Avec en prime des caméras de vidéo-verbalisation pour les automobilistes irrespectueux. Et les deux formats se sont révélés particulièrement efficaces pour lutter contre les incivilités.

Bilan : 20/20

Opération Coeur de Ville

L’idée : S’il est un projet emblématique attendu par les habitants, c’est bien celui-ci ! Le Coeur de Ville de Courbevoie, symbolisé par Charras, date des années 70 à l’époque où les rêves urbains consistaient à faire des autoroutes au coeur des villes, des parkings et des dalles. Le projet consiste donc à moderniser le centre-ville de Courbevoie pour le rendre plus attractif et plus dynamique. Ce large projet concerne naturellement le centre commercial Charras, mais aussi la rue de Bezons, la rue de l’Alma ou la place Herold. Ce projet figurait dans tous les programmes de tous les candidats depuis 20 ans. Il était donc grand temps de s’y mettre.

Où en sommes-nous : Charras se meurt toujours, mais les environs revivent. La place Herold a été refaite (toujours très minéral mais bon…), la rue de Bezons a été réaménagée, ce sera bientôt le tour du Boulevard Gambetta jusqu’à La Défense, la station BP a été expulsée pour ouvrir le centre sur la ville et permettre un accès piétons de la place Hérold jusqu’à La Défense, une nouvelle Halle de Marché et un nouveau parking souterrain seront finalisés en début d’année… Pour tous les abords de l’ensemble Charras, c’est un sacré changement d’ambiance quand on se rappelle la situation il y a 6 ans…

Mais pour le centre commercial, véritable plaie du centre ville, nous en sommes toujours au même point. La stratégie du maire consistait à embellir les environs et à libérer de l’espace dans le centre pour le rendre attractif pour un repreneur. A l’heure actuelle, cette stratégie n’a pas été couronnée de succès. Autre sujet qui fera débat aux prochaines élections (comme dans toutes les élections de Courbevoie, depuis toujours…)

Bilan : 12/20

Les autres projets sur ce thème :

Rénovation du parc de Bécon : elle a été engagée, et le parc sera bien rénové prochainement.

Programme « zero-phyto » et respect de la biodiversité : la ville a de belles réalisations sur ces sujets, et a notamment récemment interdit le glyphosate.

Mettre tous les bâtiments communaux accessibles aux handicapés : ce projet comprenait notamment la mise en accessibilité de la gare de Courbevoie, gérée par la SNCF. Ce projet est maintenant réalisé, la SNCF ayant finalement engagé la rénovation de la gare de Courbevoie, en incluant des ascenseurs. D’autres actions sont à travers avec un programme accessibilité.

Améliorer la desserte en bus de Puteaux et Neuilly (hôpital) : à ma connaissance, rien n’a été fait sur ce sujet.

Application Alerte Voirie : l’application a été lancée sur la ville. Elle permet aux habitants de signaler des problèmes aux services techniques de la ville. Si elle est fonctionnelle, elle manque aujourd’hui de retours fait aux personnes qui l’utilisent. A améliorer.

Equipes de sécurité de nuit : dans le cadre de la protection, la ville prévoyait de mettre en place des équipes de sécurité la nuit. C’est maintenant réalisé avec les « gilets jaunes » (ce n’est pas une blague !), des médiateurs (en jaune) qui interviennent la nuit.

Mise en place du stationnement résidentiel : comme annoncé, le stationnement résidentiel a été mis en place dans toute la ville pour lutter contre les voitures ventouses.

Beaucoup de réalisations abouties donc sur ces autres sujets de ce thème « cadre de vie »

Bilan : 17/20

Services

Guichet unique de gestion des demandes

L’idée : il s’agit de simplifier les démarches administratives des habitants avec une gestion centralisée et en ligne de toutes les demandes.

Où en sommes-nous : La ville de Courbevoie permet nombre de démarches en ligne, et est en avance sur beaucoup d’autres à ce sujet (rappelons-nous qu’à Paris, les inscriptions péri-scolaires se font sur place…). Le gros chantier sur ce sujet aura été le site « Courbevoie-chez-moi« . Pour le moment dédié aux inscriptions scolaires, il a vocation à s’étendre à d’autres services. S’il est moderne dans son idée, sa réalisation aura valu beaucoup de midis sans manger aux parents de la ville, le site ayant connu de trop nombreuses défaillances (vous êtes 118e sur la file d’attente…). Une fois ces points réglés, il s’agira néanmoins d’une approche moderne de la ville.

Image

Bilan : 12/20

Nouveau pôle d’accueil pour la petite enfance et l’enfance

L’idée : l’objectif est d’adapter les capacités d’accueil des structures d’enfance aux besoins actuels de la population.

Où en sommes-nous : beaucoup de travail a été fait sur le sujet de l’enfance, notamment avec la création de l’Ecollectif Briand à la place de l’école Artistide Briand réalisée en 2018. Il s’agit d’une maison de la jeunesse dédiée au 11/30 ans et regroupant divers services. Un peu plus tôt, la maison de la famille avait aussi apporté ce type de service pour les plus jeunes.

Bilan : 20/20

Espace Santé, Enfance et Jeunesse

L’idée : l’objectif était ici de créer un espace de prévention et de dépistage dédié à la santé des enfants et des adolescents.

Où en sommes-nous : On trouve sur ce sujet de réalisation au sein de l’ecollectif Briand récemment inauguré, avec l’Espace Santé Jeune Simone Veil. Est-ce ce qui était prévu par le programme ?

Bilan : 12/20

Université du temps libre

L’idée : il s’agissait de renvoyer Papy et Mamy à l’école, avec des conférences, sorties, spectacles…

Où en sommes-nous : non vraiment, on va le mettre dans la même catégorie que la plateforme e-commerce.

Bilan : 0/20

Permanence dédiée à la dépendance

L’idée : créer une véritable permanence d’accueil et d’orientation des familles concernées par la dépendance.

Où en sommes-nous : pas d’avancée à ma connaissance, mais je peux avoir loupé des choses ?

Bilan : non évalué 

Animation

Lancement de la programmation de l’espace festif

L’idée : l’espace évènementiel était une réalisation majeure de la précédente mandature. Restait à en prévoir la programmation.

Où en sommes-nous : le centre évènementiel est aussi l’objet de débats dans la ville. Très coûteux lors de sa réalisation express juste avant les élections municipales de 2014, il fallait ensuite lui trouver une utilité. Les débuts furent particulièrement vides. Depuis 2/3 ans, la programmation s’est fortement enrichie, avec des spectacles d’envergure nationale que la ville ne connaissait pas il y a quelques années. Quel est le taux exact de remplissage du centre ? Quel est son coût pour la ville ? Autant de questions qui feront sans doute débat.

Bilan : 14/20

Modernisation des bibliothèques

L’idée : il s’agissait de la dématérialisation d’une partie des supports et des services.

Où en sommes-nous : la bibliothèque de Courbevoie offre des services de qualité, avec un site permettant de réserver les ouvrages, la possibilité d’emprunter plus de livres. Je ne saurais dire ce qui est nouveau et ce qui était déjà en place, mais le niveau de service est très satisfaisant.

Bilan : 15/20

Passeport «Découverte culture»

L’idée : l’ambition était de créer un passeport « Découverte culture », qui devait être proposé aux Courbevoisiens pour favoriser l’accès à la culture.

Où en sommes-nous : On trouve sur ce sujet la carte Culture Jeune, mais qui existe depuis 2010 et qui a été mise à jour. Est-ce ce qui était prévu ?

Bilan : 10/20

Reconstruction du Gymnase Pompidou

L’idée : le gymnase Pompidou était très vieillissant et plus aux normes attendues pour un tel équipement. Il s’agit donc de le reconstruire, tout simplement.

Où en sommes-nous : Le gymnase a bien été réalisé et reconstruit, juste à côté du nouveau Lycée international Lucie Aubrac.

Bilan : 20/20

Création d’un espace aqualudique

L’idée : l’ambition de ce projet était de rénover la piscine de Courbevoie en l’agrandissant et en la transformant en espace aqualudique. Avec des toboggans quoi.

Où en sommes-nous : Cela fera partie des projets important non engagés pendant la mandature et qui sera aussi sans doute au coeur des futures propositions des candidats. Le maire a tout juste commandé quelques études préparatoires, mais qui n’aboutiront pas de toutes manières avant la prochaine mandature. La piscine de Courbevoie est très vieillissante, y accéder relève de l’escape game, et une rénovation est indispensable. A suivre donc…

Bilan : 2/20

Les autres projets

Réouverture du toit de la grande arche en collaboration avec Puteaux : le toit a bien été ré ouvert, avec des expositions (et un tarif prohibitif)

Mise en place d’un parcours santé sur les quais : ce projet a bien été réalisé

Organiser des nouvelles foulées courbevoisiennes et randos roller de nuit : la course « Yes we run » a bien été relancée avec succès. Pas de nouvelles en revanche d’une randonnée roller de nuit

Réfections des tennis de Borotra : pas de réalisation notable

Vie Locale

Appels à projets citoyens

L’idée : Pour soutenir la vie associative, la ville devait lancer des appels à projets pour des actions telles que la fête des quartiers ou le carnaval des enfants, pouvant être directement menées par les citoyens, et sélectionner les meilleures candidatures, en leur apportant des financements.

Où en sommes-nous : projet réalisé, avec 2 éditions du budget participatif réalisées en 2018 et 2019 (dont une toujours en cours). Au bilan de la 1ere édition des bornes de réparation vélos, des boites à dons, un réseau de défibrillateurs… Une belle démarche citoyenne !

Bilan : 20/20

Comités de riverains

L’idée : « Des comités de riverains seront régulièrement organisés dans le cadre des grands projets de la ville pour mettre en relation directe les habitants et les acteurs concernés (opérateurs privés, institutions publiques…). »

Où en sommes-nous : pour chaque projet, la ville a bien consulté les citoyens lors de réunions publiques.

Bilan : 20/20

Adjoints de quartiers

L’idée : pour accompagner les conseils de quartiers, des adjoints de quartiers devaient être nommés dans chaque quartier pour centraliser les demandes des habitants.

Où en sommes-nous : cet engagement a été tenu, chaque quartier ayant un adjoint engagé facilitant les relations entre les habitants et l’administration de la mairie. Rude mission !

Bilan : 20/20

Pédagogie autour des commémorations

L’idée : « Ces cérémonies seront l’occasion de continuer un travail approfondi de pédagogie avec des établissements scolaires »

Où en sommes-nous : mission réalisée, comme j’ai pu le constater dans la classe de mes enfants lors des commémorations de l’année dernière, à l’occasion du centenaire de la fin de la guerre 14-18. Une belle initiative pour sensibiliser les enfants à ce sujet.

Bilan : 20/20

Conseils municipaux en ligne

L’idée : Ce projet est d’une grande simplicité. Il s’agissait simplement de mettre en ligne les conseils municipaux afin de répondre aux attentes des citoyens engagés et des habitants ayant des problèmes d’insomnie.

Où en sommes-nous : Ce projet n’a pas été réalisé. Le bunker dans lequel a lieu les conseils municipaux serait trop difficile et coûteux à sonoriser…

Bilan : 0/20

Alors, c’est bien ou pas ?

Arrivé à ce stade, quel bilan en tirer ? J’espère qu’avec ces faits, chacun pourra porter son propre jugement éclairé.

Tout n’a pas été réalisé dans le programme, et il reste quelques déceptions notables : Charras, la piscine, les pistes cyclables…

Mais au global, comme je l’écrivais il y a 6 ans, le programme de Jacques Kossowski de 2014 était beaucoup plus ambitieux que celui de 2008. Et il a été réalisé à 70% (au doigt mouillé, si quelqu’un veut recompter je prends 😉 )

En écrivant (et lisant) ces lignes, on se rappellera que beaucoup de ces choses devenues normales pour nous n’existaient pas il y a 6 ans : une rue de Bezons où on peut marcher à pied, des zones 30, un budget participatif, le village Delage, des sorties sympas au centre évènementiel…

Une élection, c’est beaucoup de promesses et une capacité (ou non) à les réaliser. L’équipe de Jacques Kossowski aura montré une certaines capacité à réaliser les projets qui avaient été proposés à l’époque.

Pour la suite, on se prend à rêver de garder cette même capacité à réaliser, en y ajoutant plus d’ambitions pour créer une ville du 21e siècle. Possible ?

Une pensée sur “Projet de J. Kossowski pour Courbevoie : le bilan

  • 11 novembre 2019 à 11 h 29 min
    Lien Permanent

    Merci pour cette analyse !
    je partage tout à fait votre avis « Les parents continuent de prendre leur SUV pour amener leurs enfants au gymnase à 1km parce que circuler en vélo à Courbevoie est dangereux ». En dehors du coût prohibitif du logement pour le quel la mairie ne peut grand chose, il s’agit du principal grief que je fais sur la gestion de la ville.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *